La "race" des abrutis aime la "race" des nazislamistes

Publié le par CHARLES DALGER

Sur fond de nuisance nazislamiste mondiale, c'est décidé. Les mouvements anti-blancs subventionnés, les "intellectuels" antijuifs et les propago-déchets (appellation correcte des propagandistes), ont décrété qu'il n'existe pas de races humaines. Ils viennent de le rappeler avec force vociférations, contre l'agneau égaré dans leur horde nuisible. L'agneau, c'est Eric ZEMMOUR, l'ultime journaliste honnête qui ose encore enfreindre l'intoxication intensive, à la télévision et à la radio. Nous n'avons pas encore le point de vue du tribunal islamique d'exception, appelé la halde. Et dire que le CRIF et l'UPJF se plaisent encore à gesticuler en compagnie des propago-déchets. C'est à pleurer.

 

Est-ce un crime de parler de race noire et de race blanche ? Bien sûr que non.  La couleur de peau, les caractères négroïdes, asiatiques, etc. existent. Ils sont définis et répertoriés. Ce qui est condamnable c'est de calomnier une race, pas de remarquer qu'elle existe. Ceci étant, on ne pourra jamais forcer quiconque à aimer une race ou autre chose. En France, nous sommes encore libres d'aimer, ou de ne pas aimer, ce que nous voulons. Il suffit de ne pas faire de mal à autrui, pour la seule raison de sa race, ou de tout autre caractère.

 

Ce que l'on appelle le plus grand crime "raciste" de l'histoire, n'est justement pas un crime raciste. En effet, le massacre de six millions de Juifs organisé et exécuté industriellement, par les nazis boches et leurs complices, pendant la deuxième guerre mondiale, ne fut pas un crime raciste. La race juive n'existe pas. Les nazis et leurs complices haïssaient les Juifs. Ils avaient prévenu qu'ils extermineraient les Juifs. On les a laissé faire. Ils ont massacrés des Juifs, pas une race humaine.

 

Dans quelques pays, il y eut des lois raciales contre les noirs. Aujourd'hui, ces lois n'existent plus. Dans les pays occidentaux, les racistes sont hors la loi. D'autre part, en occident, aucun officiel ne parle d'attaquer physiquement les résidents musulmans parce qu'ils sont musulmans. Tout ceci c'est très bien. Ce qui existe aujourd'hui, c'est des lois antijuives dans presque tous les pays de l'OPED. OPED = Organisation des Producteurs Exportateurs de Déchets. Ces pays sont à peu près les mêmes que les pays de l'OPEP. Ces lois antijuives ne dérangent absolument pas la pourriture qui s'excite aujourd'hui contre Eric ZEMMOUR. Par contre, elle s'est arrogé le droit de pratiquer sa variante de la haine des Juifs. Tous les organes de propagande francaouis débordent de ce venin nommé antisionisme. A près tout, si ces déchets antijuifs qui polluent le monde occidental se contentaient de ne haïr les Juifs qu'en paroles, ce serait pénible, mais supportable. Or, rien qu'en France, depuis qu'il y a huit ans, le collabo ex occupant de l'Elysée, a toléré l'ouverture des vannes antijuives, pour satisfaire ses souteneurs proche-orientaux, on a recensé plus de deux mille agressions antijuives en France, dont au moins quatre mortelles et plus de deux cents très graves.  

 

Le mal est très profond. En France, les "antijuifs–anti-blancs" ont de nombreux adeptes parmi les magistrats. Depuis l'intensification des nuisances à l'automne 2000, nous avons assisté à des centaines de dénis de justice perpétrés par ces magistrats. Des quantités d'innocents ont été condamnées sur plainte des racailles. A contrario, des milliers de racistes anti-blancs et d'antijuifs, ont été relaxés. Heureusement, il existe encore des magistrats sains. Mais nous savons qu'ils sont harcelés par les autres magistrats tombés dans les déjections. En France, l'issue des procès est de plus en plus aléatoire.

 

Depuis des décennies, les propago-déchets justifient les assassinats de Juifs et d'Américains, en appelant les premiers "colons" et les seconds "impérialistes". Ils trouvent normales les réjouissances après chaque attentat meurtrier. Il n'y a pas à discuter, ni avec les nazis, ni avec leurs complices, les propago-déchets. Aujourd'hui, les nazis sont islamistes. On les appelle "nazislamistes". Comme les nazis, ils veulent imposer leur loi, la charia, par la violence et l'asservissement, ou l'extermination des opposants. C'est un devoir impérieux, non pas d'empêcher de nuire, mais d'exterminer totalement cette engeance.  

 

Eludée par les gouvernements des USA, et des autres pays concernés, voilà que revient cette lancinante question posée depuis huit ans. Quand et comment, entreprendre l'extermination massive des nazislamistes ? Plus ou moins neutralisés dans leur capacité de nuire en grand au Proche-Orient, ces déchets s'en donnent à cœur joie en Extrême-Orient. En même temps qu'en Thaïlande, où ils ont déjà fait des milliers de victimes innocentes, dans l'indifférence absolue de l'Organisation des Nazis Unis et des propago-déchets, les déchets viennent une nouvelle fois, de dépasser la mesure en Inde. Face au nazislamisme, nous ne comprenons pas plus l'extrême retenue du gouvernement indien, que la passivité du gouvernement israélien. Dans le sous-continent et les ex provinces indiennes que sont l'Afghanistan et le Pakistan, c'est par centaines de milliers de tonnes que ces détritus devraient être détruits. L'armée indienne dispose d'engins nucléaires, comme celle des pakistanais. Mais à la différence de ces derniers, les Hindous coopèrent avec les Israéliens. C'est un avantage suffisant pour éradiquer en deux ou trois explosions seulement, presque un million de tonnes de détritus nazislamistes. Il est plus que temps de se servir de l'arsenal. Il a été fait pour ça. Le monde entier attend avec impatience que l'Inde montre l'exemple. En tout cas, exactement comme l'avaient prévu Laurent MURAWIEC et Guy MILLIERE, les déchets n'ont pas attendu longtemps pour tester le nouveau président US. Que va-t-il faire ?

 

C'est sûr qu'en cas de vraie réaction énergique de l'Inde, nous verrions les déchets manifester dans les rues des pays occidentaux en cours d'invasion. Immanquablement, toute la pourriture collaborationniste se joindrait aux déjections pour ne former qu'un seul gros étron. Ce pourrait être le signal du réveil des occidentaux. La désinfection commencerait. Elle devrait être radicale, jusqu'à la disparition complète des envahisseurs et de tous leurs complices. Cela restera-t-il un rêve, ou bien aura-t-on le bonheur d'assister à la concrétisation de cette absolue nécessité ?

Charles DALGER, le 27 novembre 2008

Publié dans ANTISEMITISME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article