PASCAL BONIFACE au SALON DU LIVRE à ALGER

Publié le par J. SBERRO

En marge du Salon du livre d’Alger, le politologue français Pascal Boniface a multiplié les sorties médiatiques : ses nombreuses participations aux forums et conférences ne sont pas passées inaperçues, d’autant plus que son livre venait d’être interdit - mais toléré - au Salon.

Après le Forum organisé le 2 novembre à l’hôtel Hilton d’Alger, le quotidien « El Khabar » nous apprenait, le 5 novembre, que le directeur de l’IFRIS a regretté, dans une conférence organisée le 3 novembre, que « les Arabes et les Musulmans ne disposent pas d’un lobby en Occident, capable de corriger l’image erronée de l’Islam, alors que des célébrités médiatiques s’emploient à ternir leur image ».

Selon le journal algérien, Pascal Boniface a cité parmi ces célébrités « Bernard-Henri Lévy, Alain Finkielkraut et Philippe Val, qui cherchent à déformer l’image de l’islam et des musulmans ».

Ainsi, le conférencier, directeur de Institut Français de Recherches Internationales et Stratégiques, a-t-il affirmé que « l’Islam a sa place, sans grande place en France, comme les autres religions. Mais les médias occidentaux en général, et européens en particulier, en répandent une image déformée en alimentant l’amalgame entre l’islam (religion) et les mouvements islamistes (politiques ou terroristes) ».

Boniface a ajouté que « ces campagnes hostiles à l’islam sont commanditées par des intellectuels et des journalistes connus dans la sphère française, comme Bernard-Henri Lévy, Alain Finkielkraut et Philippe Val. Ce qui rend plus facile d’injurier et d’insulter les musulmans. Ceci résulte aussi de l’absence d’un lobby musulman ou arabe en Occident, capable de défendre cette image à l’instar du lobby juif. C’est pour cette raison que le musulman ne trouve aucune institution pour le défendre et aucune atteinte porté à l’encontre des musulmans et des arabes ne donne des suites judiciaires, contrairement aux poursuites engagés contre les atteintes contre la franc-maçonnerie ». Boniface qualifie cette situation de « tromperie intellectuelle », dénonçant les pressions exercées sur lui pour qu’il abandonne ses positions hostiles au courant anti-islamique. « En France, il y a un puissant courant hostile aux Arabes et à l’Islam, et si tu n’en fais pas partie, il fait tout pour te faire taire. Ils ont ainsi tenté de me tuer professionnellement », a-t-il affirmé.

Pascal Boniface a également regretté que des musulmans contribuent à cette campagne anti-musulmane, prenant le cas de Mohammed Sifaoui notamment, qui bénéficie de l’appui des médias.

Mais en conclusion, Boniface reste optimiste, estimant que « les jeunes musulmans en Europe et en France en particulier, qui fréquentent les écoles et les universités, formeront la génération qui saura défendre leur image et mettre un terme à l’hostilité affichée contre l’Islam, les Musulmans et les Arabes. C’est une génération qui aspire à vivre en harmonie dans la société française et refuse d’être victime des clichés médiatiques négatives ».

Le quotidien « El Khabar », qui semble se réjouir de cette guerre menée à distance entre des intellectuels français diamétralement opposés. D’autant plus que cette guerre se déroule depuis Alger. Le quotidien ne précise cependant pas si les interventions de Pascal Boniface ont-ils dopé les ventes de son livre ou non.

Chawki Freïha

Source: MediArabe.info

Note d'Algérie Nouvelle:
Après ses déclarations, M. Pascal Boniface va avoir de plus en plus de problèmes, (c'est dans la logique des choses), nous aimerions lui dire qu'il sera toujours le bienvenu chez nous, d'autant plus que nous saluons son courage, car de nos jours, il faut avoir du courage pour être français et s'élever contre les nouveaux maitres de la kiryat France.

Publié dans ACTUALITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article