Lettre ouverte au PS qui trahit sa mission historique

Publié le par EVA COMMUNION CIVILISATION

Lettre ouverte au PS qui trahit sa mission historique Bonjour,

Je m'adresse au parti Socialiste auquel j'ai appartenu pendant des années, à la fois à la section des Ecrivains, puis comme secrétaire de section, tête de liste PS, suppléante d'un membre du CERES (aile gauche, Chevènement), et pressentie pour être député, à une époque où ce parti cherchait des femmes, alors peu nombreuses, pour le représenter à l'Assemblée Nationale. J'ai arrêté en plein vol ma carrière littéraire, politique et de journaliste pour des raisons familiales.

Je dénonce avec force les manquements du Parti Socialiste à sa vocation historique, à sa mission de défense des classes populaires.

Tandis que Sarkozy privatise les services publics, détricote toutes les protections des Français, sur le plan social ou du Droit du Travail, et qu'il porte atteinte à la liberté de la presse comme
à l'indépendance nationale en nous liant pieds et poings aux Etats-Unis et à Israël, puissances étrangères, par ses affinités personnelles et cela au mépris de la volonté des Français, tandis qu'il foule, aussi, nos choix en matière d'Europe - d'ailleurs faussés par les médias serviles - et donc la démocratie, eh bien le Parti Socialiste se tait, reste inerte, quand il ne se dispute pas les premières places du pouvoir ou qu'il n'envoie pas ses plus illustres représentants collaborer avec le gouvernement le plus dévastateur que la France ait jamais connu.

C'est une honte ! Les électeurs sont trahis, non seulement par ceux qui franchissent le Rubicon pour rejoindre Sarkozy, en connaissance de cause, par appétit de pouvoir, mais aussi par ceux qui les poignardent en joignant leurs voix à la droite ultra-libérale à un moment crucial, celui du changement de constitution, avec ce que cela implique comme renoncements.

Face à une situation sociale explosive, face à une régression sans précédent qui risque d'atteindre un point de non-retour terriblement dommageable aux classes les plus défavorisées sur qui pèsent de plus en plus de contraintes, et notamment de flexibilité camouflée en "modernisme", face aux atteintes sans précédent au modèle social auquel les Français sont attachés, le Parti Socialiste historiquement constitué afin de défendre avant tout les classes ppopulaires, démissionne complètement. Pire encore, il se prononce pour un Oui à la Constitution européenne qui brade la souveraineté nationale et fabrique du chômage en masse, et il ose se réclamer du libéralisme, comme Delanoë ou Valls, ouvertement, alors qu'il devrait être au premier rang des adversaires de cette idéologie qui broie les peuples au profit d'une caste financière et industrielle sans scrupules.

Et en matière de politique étrangère, curieusement, le Parti Socialiste fait preuve d'un atlantisme absolument scandaleux et d'un alignement complet sur Israël, autre état ultra-libéral, prédateur, et militariste. Au point, souvenez-vous, que tous les dignitaires du PS se sont précipités au rassemblement annuel du CRIF, où il est de bon ton de se faire voir, ou pour fêter les 60 ans de la création de l'Etat d'Israël, en taisant la naqba, la catastrophe pour les Palestiniens ! Et Delanoê, futur prétendant à la charge suprême, a versé 100.000 euros à Israël pour l'achat d'une fontaine (voir mon article), en pleine rigueur budgétaire ! De qui se moque-t-on ? Des Français, pardi, comme contribuables, d'abord, ensuite en tant que citoyens !

Car les Français sont attachés à l'indépendance gaullienne, ils ne veulent pas voir leur pays bradé à des intérêts étrangers, aligné sur les positions des Etats-Unis, de la G.B. (que fait-elle en Europe ?) et d'Israël, qui sont totalement contraires aux traditions de la France, aux désirs des peuples, à l'équilibre planétaire, et à la Paix dans le monde.

Un parti de gauche qui se rapproche dangereusement de la droite libérale en tous points, politique intérieure comme extérieure, perd l'électorat populaire et ses chances de revenir au pouvoir. Car on préfère en toutes choses l'original à la copie !

Camarades de gauche, vous perdez la tête ou quoi ? Pourquoi vous attendrissez vous sur les prétendus malheurs du Dalaï-Lama, personnage créé de toutes pièces par la CIA et sponsorisé par elle pour arracher le Tibet à la puissance montante chinoise, pourquoi venez-vous au secours du Président fantoche georgien à la solde des Américains, pourquoi vous acharnez-vous contre la Chine au lieu de la laisser avancer à son propre rythme et de vous occuper des affaires franco-françaises, furieusement malmenées par un pouvoir fascisant dans le pire sens du terme, libéral et hypocrite ? Pourquoi délaissez-vous les classes populaires qui font naufrage, au profit de pseudo droits de l'homme étrangers ? Oui, pourquoi tous ces renoncements, ces faux combats, des trahisons ?

Camarades de gauche, redressez la tête avant qu'il ne soit trop tard ! Vous avez besoin d'hommes comme Mélenchon, Emmanuelli, Chevènement, pour vous opposer à la casse sociale et à l'abandon de notre laîcité et de notre souveraineté !

Vous vous trompez de combats ! Vous piétinez vos idéaux, vous trahissez votre vocation historique !

Camarades, en avant ! Ne laissez pas passer ces occasions de faire entendre votre voix, une voix DIFFERENTE ! Une voix qui portera haut le drapeau de la souveraineté nationale, des traditions françaises, de son modèle social, de sa laïcité, de son originalité !

En avant, au combat contre toutes les oligarchies politiques, militaires, médiatiques ! Unissons-nous tous pour bouter dehors l'ennemi américain à nos portes, avec son représentant hongrois à la tête de la France !

Il y a urgence, si nous voulons préserver notre modèle social et notre indépendance nationale, et surtout, en ce moment, la paix, qui passe obligatoirement par le refus de l'alignement sur les diktats de Washington !

Camarades, redressez-vous, sinon l'Histoire se chargera de vous reléguer aux oubliettes ou aux pages peu glorieuses de la compromission !

Eva

Publié dans ACTUALITE

Commenter cet article