Une liberté à sens unique

Publié le par ISRAEL MAGAZINE

Tandis que le soldat Guilad Shalit est détenu depuis 890 jours par des terroristes du Hamas, le gouvernement, réuni hier, a autorisé la libération de 250 prisonniers palestiniens supplémentaires.  Peu de ministres se sont opposés à cette requête du Premier ministre Ehoud Olmert, lors du vote qui a eu lieu à la Knesset. Parmi les opposants, les ministres Shaoul Mofaz et Yaacov Edery, de Kadima, mais aussi les ministres de Shass, parmi lesquels le ministre de l'Industrie et du Commerce, Eli Yishaï, (parti Shass), pour qui « la libération de prisonniers réduit les chances d'un accord pour la libération du soldat israélien Guilad Shalit ». Cette fois encore, le cabinet du Premier ministre a expliqué qu’il s’agissait d’un geste de bonne volonté en faveur du chef de l’AP Abou Mazen, du peuple palestinien à l’occasion de la fête musulmane d’Al-Adha, qui aura lieu le 8 décembre prochain, et que le gouvernement voulait ainsi prouver aux Palestiniens qu’il était possible de faire libérer des prisonniers détenus en Israël (terroristes, rappelons-le), sans avoir recours à la force et à l’enlèvement d’Israéliens. Abou mazen, on s’en serait douté, a salué cette décision, espérant « qu'elle portera un jour sur l'ensemble des prisonniers palestiniens ». Et pendant ce temps, les négociations pour libérer Guilad sont au point mort.

Publié dans ACTUALITE

Commenter cet article