Vu d’Israël – 9 septembre - Par Michel Garroté depuis Jérusalem

Publié le par Michel GARROTE

035rh7-1.jpgJérusalem, 9 septembreAvant mon actuel séjour israélien, je m’étais déjà rendu en Israël à trois reprises. La première fois, je me suis rendu en Israël en avril 1983 ; la deuxième fois en novembre 1989 ; et la troisième fois en juin 1997. En 1983, je fis la connaissance d’Ovadia Soffer, ambassadeur d’Israël auprès du siège européen de l’ONU à Genève ; puis, peu de temps après, je fis la connaissance de deux historiens britanniques, Bat Yeor, d’origine juive égyptienne et son époux, David Litman, d’origine juive anglaise.

-

En 1983, en Israël, je rencontrais Asher Naïm, d’origine juive libyenne, porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères ; et Shlomo Bino, d’origine juive irakienne, directeur pour le Moyen-Orient au même ministère. Je suis arrivé à Jérusalem, en 1983, complètement athée. J’en suis reparti croyant. Alors que ce premier séjour israélien n’avait strictement aucun objectif religieux.

-

La deuxième fois, en 1989, j’ai surtout parcouru Jérusalem, Nazareth, Tibériade et des localités de Judée-Samarie.

-

La troisième fois, en 1997, je me suis notamment rendu à Tel-Aviv, Jérusalem, Bethléem, Jéricho, Ramallah et Nazareth.

-

Par ailleurs, je me suis rendu, en d’autres occasions, en Syrie, en Jordanie, au Liban, en Turquie et au Maroc.

-

Cela m’est égal qu’il y ait un milliard trois cent millions de musulmans et seulement quelques millions de Juifs sur terre. Ce n’est pas un motif suffisant pour privilégier l’alliance avec l’islam au détriment de l’alliance avec le judaïsme. Dans le moyen et le long terme, c’est l’alliance judéo-chrétienne qui fera rempart à l’islam violent du Hamas, du Hezbollah, d’Al-Qaïda, d’Ahmadinejad, des talibans, etc. Ménager l’islam violent, c’est un calcul à court terme. Un calcul qui ne nous créera que des ennuis.

-

A cet égard, nous devrions exiger de la part des musulmans d’Europe qu’ils pratiquent un islam réformé. J’écris islam réformé car je ne crois plus à un islam modéré. L’islam deviendra modéré lorsqu’il aura été réformé.

-

Ce matin, je me suis promené à pied dans le secteur juif de Jérusalem, rue Bet  Lehem, rue Yehuda, rue Général Pierre König et rue Refaim. C’est aujourd’hui le deuxième jour de congé du Nouvel An juif. Les Juifs Israéliens que j’ai croisés ce matin sont en majorité des parents de 30-40 ans accompagnés de leurs 2, 3, ou 4 enfants. Des enfants à la fois libres et bien élevés. Pas de cris hystériques. Pas d’énervements. Tout le monde ou presque se déplace à pied. Je ne peux pas m’empêcher de reposer encore une fois la même question : en quoi ces familles juives israéliennes sont-elles un obstacle à la paix ?

-

Publié dans ISRAEL

Commenter cet article