La Turkish Connection derrière la flottille de Gaza

Publié le par C.D.E.C.

MICHEL GARROTEPar Michel Garroté
-
Mercredi 25 août 2010 – 15 Elul 5770
-
Le jour-même où les Forces de Défense d’Israël accostaient la Flottille jihadique pour le Hamastan, soit le 31 mai dernier, je dénonçais l’effroyable imposture médiatique autour de ce maudit navire islamique (
Le coup monté de la flottille pour Gaza). Le 9 juin dernier, je publiais La flotille de la paix enfin démasquée. Nous avons été parmi les premiers, sur http://drzz.info/ et sur http://monde-info.blogspot.com/ à dénoncer les imposteurs. Depuis, ‘L’Arche’ s’est livrée à une investigation minutieuse qui a abouti à un document de plus de quarante pages. Les conclusions de ce document sont accablantes pour les islamiques turcs dont la propagande ressemble furieusement à la propagande nationale-socialiste. Avec l’islamisme violent, l’humanité opère en ce moment-même un retour dans le passé de 60 ans. Nous sommes en 1940. Ne le dites à personne.
-
Ainsi, la CICAD, citant L’Arche, informe que « la ‘Flottille de la paix’, dont la rencontre avec la marine israélienne, le 31 mai 2010, s’est soldée par un affrontement qui fit neuf morts parmi les passagers du navire ‘Mavi Marmara’, a été organisée par une ONG turque connue sous le sigle IHH. Le dossier ‘Flottille humanitaire ou Armada de la haine ?’, paru dans L’Arche, contient notamment des informations sur l’IHH qui n’ont pas été publiées à ce jour par la presse française. En effet, dès le lendemain des événements du 31 mai, la rédaction de L'Arche a entrepris un travail de recherche sans précédent sur la nature exacte de ces événements, et sur les hommes et les organisations qui sont à l'origine du lancement d'une ‘flottille humanitaire’ dont il apparaît clairement qu'elle était une véritable ‘Armada de la haine’. Ce travail de recherche a abouti à un dossier de 44 pages. La gravité d'un certain nombre de faits qui y sont révélés interdisait au journal de garder ce dossier en attente jusqu'à la rentrée de septembre. C'est donc dans le numéro de juillet-août, retardé par la force des circonstances, qu’il le publie. Le dossier intégral figure dans L’Arche n°626-627 (juillet-août 2010), disponibles en kiosques dan la région parisienne ».
-
« On peut aussi consulter ce dossier gratuitement, en ligne (
Lire le dossier). Un bref extrait est reproduit ci-dessous : ‘‘Le 15 avril 2010, le site Internet de l’IHH annonce sous un gros titre que son président, Bülent Yildirim, a rendu visite à Necmettin Erbakan, présenté comme ancien Premier ministre ‘et leader du mouvement Milli Görüs’. Le 30 mai dans la journée, Yildirim est en mer à bord du Mavi Marmara ; il reçoit un appel téléphonique d’Erbakan. Une photo, aussitôt retransmise par les correspondants de presse présents sur le bateau, montre un Yildirim déférent, parlant avec le maître. Car aucun doute n’est possible : si le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan est le tuteur et le protecteur de l’IHH, l’inspirateur véritable, le maître à penser, est le vieil homme au bout du fil. Un article publié le 2 juin 2010 par le journal en ligne SoL (organe officieux du parti communiste turc) résume en quelques mots la nature de ces liens : ‘L’organisation humanitaire IHH a été créée par le Milli Görüs, un mouvement politique turc d’extrême-droite, sur les ordres directs du dirigeant historique du mouvement, Necmettin Erbakan, au début des années 90’’ ».
-
« Qui est Necmettin Erbakan ? Il fait son entrée dans la politique turque en 1969, quand il se présente aux élections législatives dans la ville de Konya. À peine élu, il crée un parti, le Parti de l’ordre national. Le jour de la création de son parti, le 26 janvier 1970, il annonce que celui-ci sera interdit aux Juifs et aux francs-maçons. Dissous pour islamisme, le parti d’Erbakan se reconstitue, est dissous à nouveau, et renaît sous le nom de Refah. Le programme du Refah, publié en 1991 sous la signature de Necmettin Erbakan, est intitulé ‘Un système économique juste’. Extraits de l’introduction à ce programme: ‘Nous devons savoir que le monde n’est pas vide. Le sionisme, qui a son centre à Wall Street, à New York, est une puissance idéologique. Ils croient être le peuple élu de Dieu, les autres étant créés pour devenir leurs esclaves. Ils croient qu’ils vont dominer le monde ; plus ils exploitent les autres, plus ils ont de plaisir. Les sionistes ont l’impérialisme mondial sous leur contrôle. Ils exploitent toute l’humanité, avec le système capitaliste fondé sur l’intérêt’. Necmettin sera Premier ministre pendant une année, avant d’être écarté par l’armée (c’était un coup des ‘sionistes’, expliquera-t-il par la suite) ».
-
« Son mouvement se scindera en deux, l’aile ‘modérée’ arrivant au pouvoir sous le nom d’AKP tandis que l’aile ‘dure’ reste dans l’opposition. Parmi les neuf victimes turques du Mavi Marmara, plusieurs sont des activistes de cette mouvance, et tous les autres ont un lien avéré avec le courant islamiste-nationaliste dont Erbakan est le maître à penser. Si l’on veut avoir une idée du discours antisémite régnant dans ce courant, il suffit de se référer aux propos tenus par Erbakan le 1er juillet 2007, devant les caméras d’une chaîne de télévision turque : ‘D’où que vienne l’argent, où qu’il aille, un pour cent est payé aux Juifs. Ils ont pris le contrôle du monde. (…) Les sionistes tiennent les Chrétiens dans le creux de leur main, et ils les utilisent. Le développement industriel de la Chine et de l’Inde est réalisé avec du capital juif. Celui du Japon aussi. Ils les contrôlent aussi. Maintenant, seul l’Islam leur fait face’ » (Fin de l’information diffusée par la CICAD citant L’Arche).
-
Copyright Michel Garroté & Sources citées
-
Sources citées :
-
http://monde-info.blogspot.com/2010/05/le-coup-monte-de-la-flottille-pour-gaza.html
-
http://monde-info.blogspot.com/2010/06/la-flotille-de-la-paix-enfin-demasquee.html
-
L’Arche, CRIF, http://cicad.ch/

Publié dans ISRAEL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article