"La paix est urgente !"

Publié le par JPost

Satellite.jpegUne plus grande liberté religieuse au Moyen-Orient. Le pape Benoît XVI a célébré la messe dominicale dans la basilique Saint-Pierre, cette semaine. Le but : marquer la fin d'une réunion des évêques de deux semaines au Moyen-Orient.

A cette occasion, le guide religieux a formulé ses vœux pour la région. Il a appelé au respect de toutes les croyances, "l'un des droits fondamentaux de l'Homme, que chaque Etat doit respecter". Et d'annoncer que la question devait faire l'objet d'un dialogue avec les musulmans.

Pour le souverain pontife, la paix est "urgente". L'église catholique a longtemps été en minorité au Moyen-Orient, et sa présence se réduit encore à la suite de conflits, discriminations et problèmes économiques. Ainsi, la paix serait "le seul remède pour éviter l'émigration des catholiques du Moyen-Orient".

Dans leur communiqué final publié samedi, les évêques ont appelé Israël à mettre fin à "l'occupation des territoires arabes". Et de préciser que l'Etat hébreu ne doit pas utiliser la Bible pour justifier des "injustices" contre les Palestiniens.

Yigal Palmor, porte-parole du ministère des Affaires étrangères s'est récrié contre cette dernière injonction. "Cela n'a jamais été une politique israélienne", a-t-il fait remarquer. Et de rappeler qu'Israël est le seul pays de la région où les chrétiens sont de plus en plus nombreux. "Leur présence au Moyen-Orient est une bénédiction. Nous regrettons leur déclin dans les pays arabes."

Selon les statistiques avancées, quelque 151 700 chrétiens étaient recensés en Israël l'an dernier, contre 132 000 en 1999 et 107 000 deux décennies plus tôt.

Publié dans ISRAEL

Commenter cet article