INFO EN BREF

Publié le par PRIMO - Josiane SBERRO

logo-prim-info.jpgSoutien à Sammy Ghozlan

" Il est doux de haïr dans les autres ce que nous ne parvenons pas à haïr en nous-mêmes. " (Jacques DEVAL)

Depuis quelques jours, un appel à la haine circule sur la toile, notamment de la part d'Europalestine, de la CAPJPO et autres frappadingues fans de Dieudonné.

Primo se souvient qu'au début de l'été, Sammy Ghozlan a été agressé chez lui et que l'on a attenté à ses biens. Les appels laissent toujours des traces.

Pour soutenir Sammy Ghozlan, signez la pétition disponible à partir de notre page d'accueil.


Un fier petit voilier est parti de Chypre pour Gaza. Cette fois-ci, la Turquie semble hors de cause. Seulement voilà...

Il y a Chypre et Chypre...

Fin août : le gouvernement chypriote refuse l'utilisation des ses ports à une flottille de « pacifistes » des plus équivoques. De ceux qui ont ajouté la colombe enragée à un improbable bestiaire.

L'ambassadeur de Chypre au Liban précise que si le bateau fait escale à Chypre, équipage et et passagers seront renvoyés à l'expéditeur. En terme plus sobres et empreints de ferme retenue : expulsés vers leurs pays d'origine

Fin septembre : la presse française annonce qu'un nouveau bateau vogue vers Gaza. Baptisé Irène (hommage à Aragon ?), le voilier a quitté Chypre aujourd'hui.

Depuis le « Nord de l'île » lit-on. Que ce laconisme n'induise pas en erreur.

Le gouvernement chypriote n'a changé ni sa politique ni ses positions. Ce Nord perdu désigne la partie de l'île occupée par l'armée turque en 1974.

1974 : occupation, spoliation, mort, exil forcé pour les chypriotes grecs qui vivaient là. Ainsi est née la « République turque de Chypre du Nord »... reconnue de la seule Turquie.

C'est d'un de ses ports que le bateau a pris la mer. Petits services rendus entre démocrates et pacifistes ?


À Tahiti : indépendantisme et antisémitisme même combat ?

Un site étrange : celui d'un parti indépendantiste tahitien. Oubliant son appartenance, il diffuse des communiqués où France a la place d'un pays étranger et inamical. Un colonisateur à combattre. Ces vertueux révolutionnaires vont-il jusqu'à refuser le plus petit euro donné par l'ennemi ? Il n'en est pas fait mention.

On vient d'y publier un texte où, entre autres amabilités, on accuse notre pays de pêcher « par arrogance et mépris ».

« Comme à son habitude » précise, courtois, le rédacteur.

Il poursuit sa diatribe : la France colonise aussi les esprits en « instillant son poison sioniste métropolitain dans la tête des Maho’i [Tahitiens]»

Les beaux ancêtres de 1789 à qui nous devons les fondements de la République étaient-ils sionistes ? Doublement novateurs ? Doit-on redoubler d'admiration, en appeler aux historiens ?

Il est plus vraisemblable que nos indépendantistes soient antisémites. Sioniste étant une façon de ne pas écrire Juif. La haine inchangée s'invente de nouveaux prétextes. Jusqu'au Iles sous le vent. Vents mauvais.

Cette infamie ne doit pas faire oublier que la plupart des partis indépendantistes ont immédiatement condamné ces propos. Avec force.


Surprise

Le Hamas et le Fatah ont accepté de négocier.

La "Palestine", futur État membre de l’ONU selon Obama, a encore du chemin à faire pour se présenter comme une nation souveraine et unie.

De fait, le Hamas, qui est soutenu par l'Iran et la Syrie, a par le passé refusé de signer le "document de réconciliation" rédigé par Le Caire, jugeant qu'il était trop favorable au Fatah.

Et les choses se sont dégradées depuis 2007, les deux factions étant absolument irréconciliables sur le terrain.

Combien de membres du Fatah vont encore être assassinés par le Hamas à Gaza ?

Une question que le juge Goldstone a choisi d’ignorer. Puisque, de toutes les façons, ces morts seront imputées à Israël et à l’occupation…

Et puis, cette tentative de réconciliation en plein pourparlers de paix, n'est-ce-pas un peu téléphoné ?


Flotille, délégitimation, Israël doit faire face à une haine grandissante.

Des petits hommes verts qui avaient fait plusieurs fois escale sur terre se sont abonnés à Primo car ils ne comprenaient rien à ce qui se passe chez nous. Le rapport des experts de l'ONU sur la flottille de Gaza les a plongés dans une abyssale perplexité.

Pourquoi accabler Israël ? Tous les États n'ont-ils pas le droit de se défendre ? Que doivent faire dix marins venant appliquer le droit international quand ils sont roués de coups par une centaines de durs armés et cagoulés?

« Le Président du plus puissant Etat de votre planète se croit chez les Bisounours », nous ont-ils récemment écrit. « Se croit-il dans une cour de récréation? Après l’âge de 5 ans », ont-ils ajouté «les petits Martiens savent qu’être gentil avec le gros dur ne fait que l’encourager à brutaliser les plus faibles ».

Chez nous, il y a des lois et tout le monde y est soumis, même les méchants, surtout les méchants: nos lois sont faites pour protéger les plus faibles. Chez vous c’est le contraire : vous déguisez les faits pour que les lois avantagent le méchant. Pourquoi faites-vous ça?”

Le « pourquoi », ils peuvent déjà le trouver dans les colonnes de Primo. Cela s’appelle lâcheté, mauvaise conscience, droitdel’hommisme, inversion des valeurs...

On leur a décodé le «comment ». C’est l’histoire d’une bagarre dans la cour de récré, en effet...

La suite de l'article de Liliane Messika sur Primo C’est pas du parti pris, c’est la justice populaire !


VIENT DE SORTIR

Recettes pour l'anéantissement du peuple juif, aux éditions "Cheminements"

par Alexandre Feigenbaum, Kébir Jbil et Bernice Dubois. Pour se procurer ce livre, voir sur Primo

Publié dans ACTUALITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article