Ils prennent les Israéliens pour des cons

Publié le par Michel GARROTE

MICHEL-GARROTE1.JPGJérusalem – Samedi 25 septembre 2010 – 17 Tishri 5771 – A l’Assemblée de l’ONU à New York, le président libanais raconte que la paix israélo-palestinienne doit inclure la Syrie et le Liban. A cette même Assemblée de l’ONU à New York, le Roi de Jordanie, sans doute porteur d’une boule de cristal, n’exclut pas une guerre cette année encore. Le Palestinien Mahmoud Abbas, toujours à cette Assemblée de l’ONU à New York, confirme qu’il veut un Etat palestinien judenrein, mais ne précise pas si en plus des Juifs, d’autres catégories d’hommes seront interdits de séjour dans son Etat mono-ethnique.

-

Pendant ce temps, les Chrétiens du Liban commémorent leurs martyrs à Jounié, au nord de Beyrouth. Le Chrétien traitre libanais Aoun choisit ce jour précis pour se rendre en Syrie avec toute sa famille pour un séjour d’une durée indéterminée. Le Premier ministre libanais sunnite Hariri, quant à lui, choisit ce jour précis pour se rendre en Arabie saoudite. Dans le même temps, le Fatah et le Hamas discutent de réconciliation ; en Syrie.

-

Mahmoud Abbas est d’accord de créer un Etat palestinien à condition qu’il soit ethniquement purifié et à condition que tous les palestiniens qui auraient envie de s’installer en Israël puissent le faire : du jamais vu en matière de racisme et de toupet.

-

Si je résume, tout cela signifie que durant ces dernières 24 heures, les palestiniens, les Jordaniens, les Libanais, les Syriens et les Saoudiens se sont excités comme des poux à New York, Beyrouth, Damas et Ryad.

-

En revanche, aujourd’hui, à Jérusalem, je n’ai vu personne s’exciter comme un pou.

-

C’est que nous sommes le 25 septembre.

-

Qui tombe sur un samedi.

-

Jour de Shabbat.

Publié dans ISRAEL

Commenter cet article