VITRY-SUR-SEINE CHOISIT SON HEROS

Publié le par UCCJ IDF

Plus de 400 personnes sont venues protester devant l’Hôtel de Ville de Vitry dans le Val-de-Marne, contre la mise à l’honneur du terroriste palestinien MARWAN BARGHOUTI par le Conseil municipal à majorité communiste.

Répondant à l’appel du Dr David Rouah, Président de la Communauté juive de Vitry, l’Union des CCJ d’Ile de France présidée par Sammy Ghozlan et le Conseil des Communautés Juives du 94 présidé par André Benayoun, ont appelé à manifester sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Vitry, contre la décision du maire communiste, Alain Audoubert, de faire voter, ce 24 juin 2009, l’attribution du titre de Citoyen d’honneur de la ville au chef palestinien des Tanzim, Marwan Barghouti, condamné par la justice israélienne à 5 peines de réclusion à perpétuité pour l’assassinat ou la complicité d’assassinat de nombreux civils et militaires israéliens pendant la seconde Intifada.

Les manifestants brandissaient les photos des victimes de Barghouti, ainsi que des banderoles aux couleurs du drapeau français où l’on pouvais lire : « HALTE A L’ APOLOGIE DU TERRORISME »,  « NON A L’IMPORTATION DU CONFLIT DU PROCHE-ORIENT EN FRANCE »,  « PAS DE RECOMPENSE POUR LES TUEURS DE JUIFS »,  « NON A L’INCITATION A LA HAINE INTERCOMMUNAUTAIRE ».

Le Dr David ROUAH, Me André BENAYOUN et le Dr David TIBI ont pris la parole pour stigmatiser l’initiative du conseil municipal de Vitry, comme ceux de Pierrefitte, Stains, La Courneuve, Gennevilliers, Ivry, tous dirigés par des maires communistes. Pour eux le parti pris des communistes français, leur « palestinisme » exacerbé ne conduit pas à la paix, ni ici ni la bas, mais plutôt à des haines , des conflits intercommunautaires. Ils les accusent d’avoir même favorisé un climat de haine antijuive conduisant de nombreuses familles à quitter ces villes pour d’autres lieux plus sûrs.

Les manifestants sont rejoints par le Dr Gil TAIEB, vice président du FSJU, qui veut rappeler aux communistes que « si pendant la guerre, ils étaient du côté des résistants, aujourd’hui ils sont proches des terroristes, des antijuifs, des collabos ».

Après la réception organisée par le CRIF en l’honneur du Premier Ministre Israélien, Netanyaou, le Président Richard PRASQUIER a aussi rejoint les manifestants qui ont promis de se retrouver chaque fois que nécessaire dans les villes qui font la promotion de ces terroristes dont la seule « vertu » est d’être les ennemis d’Israël.

Cette manifestation ne put empêcher le Conseil municipal d’approuver en milieu de nuit la distinction en faveur de BARGHOUTI, après que l’adjoint au Maire, Maurice Tzinmann, eut tenté, en vain, de sauver l’honneur de sa ville par une déclaration poignante et d’une rare intelligence :

« Marwan Barghouti a été légitimement condamné par un tribunal civil Israélien au terme d’un procès équitable, respectant les droits de la défense. Mes pensées et ma sympathie vont ce soir aux victimes innocentes et à leurs familles dans les deux camps. Etant donné les termes de la note de synthèse qui accompagne cette délibération dont chacun pourra juger de la disproportion et du caractère propagandiste, voire mensonger dans la dénonciation ou la détestation d’Israël, je peux comprendre l’émotion et la révolte que peuvent éprouver les familles endeuillées par les crimes des groupuscules agissant sous la direction de Marwan Barghouti. Rien dans la position de cette municipalité de Vitry ne préfigure les gestes d’apaisements nécessaires à une situation de paix pour les peuples de la région. Les prises de position de ce conseil seront sans incidence aucune sur l’évolution de ce conflit qui sera réglé par les belligérants. A l’inverse, l’importation sur le territoire de la commune de ce conflit, en des termes provocateurs pour l’une des parties risque d’exacerber les tensions entre communautés ».

Publié dans ACTUALITE

Commenter cet article