Du pognon plein la burqa

Publié le par LE MONDE - M.GARROTE


La France cherche boîtes noires et argent frais
  
-

Michel Garroté

-

Mardi 23 juin 2009

-

  

Allo Papa Tango Charlie   -   Encore un cafouillage.  Un de plus,  dans la curieuse politique d’information des Autorités françaises,  d’Air France  et  de l’Aviation Civile,  à propos de l'Airbus A330 crashé sur la ligne Rio - Paris.  Airbus A330 qui s'est « abîmé »,  c’est la formule utilisée par la plupart des médias français aujourd’hui,  dans l'Atlantique.  Contrairement à ce qu'ont communiqué les médias,  médias précipitamment démentis par une porte-parole du Bureau Enquête et Analyses de l'Aviation Civile,  les enregistreurs de vol,  appelés boîtes noires en temps ordinaire,  de l'Airbus A330 n'auraient pas été localisés.

-

Pourtant,  selon l’information communiquée par les médias,  et précipitamment démentie par l’Aviation Civile,  les enregistreurs de vol,  appelés boîtes noires en temps normal,  auraient été repérés par les navires de la marine française.  Le sous-marin Nautile de l'Ifremer aurait tenté une plongée  hier lundi en direction d’un signal émis par les enregistreurs de vol,  appelés boîtes noires en temps normal,  de l'Airbus A330.

-

L'information a été rapidement démentie par une porte-parole du Bureau Enquête et Analyses de l'Aviation Civile,  porte-parole qui a affirmé :  « A ce jour,  les enregistreurs de vol n'ont pas été localisés,  les équipes de recherche vérifient tous les bruits » qui sont captés.  Tous les bruits qui sont captés.  Quant à moi,  j’ai l’impression que certaines informations captées finiront,  elles aussi,  par faire du bruit.  Ce n’est pas la première fois,  dans cette affaire,  que les Autorités françaises,  Air France  et  l’Aviation Civile démentent,  en des termes étranges,  des informations fournies par des tiers.

-

De plus,  les rares informations données par les Autorités françaises,  Air France  et  l’Aviation Civile sont d’une extrême sobriété et j’utilise là un euphémisme.  On peut toujours argumenter que la sobriété des informations,  c’est par respect pour les familles des victimes (comme les attentats en terre pakistanaise au temps du Roi Ballamou et son valet Nicolas).  En attendant,  à chaque fois qu’une information sur l'Airbus A330 voit le jour,  le flou augmente quant à la nature de ce crash.

-

S’il s’agissait d’un attentat,  essayer de l’occulter serait digne des Pieds Nickelés.  S’il s’agissait d’un accident,  essayer de l’occulter alimenterait la thèse de l’attentat.  Autrement dit dans les deux cas,  la non-communication concernant l’avion serait l’œuvre de Pieds Nickelés formés aux moules républicains du Secret d’Etat & Secret Défense,  cette fois en version amateur, tragicomique,  et remasterisée.

-
  

  

Sarkozy, Président du Flambestan   -   A propos de Pieds Nickelés justement,  hier lundi devant le Parlement réuni en Congrès,  Sarkozy a raconté qu’il veut lancer un grand emprunt national (toujours ces formules flamboyantes…) pour financer les priorités d’investissement de la France (formule technique pour parler du déficit et de la dette).  Grand emprunt national qui se fera sur les marchés financiers (en réalité les fonds souverains arabes et chinois) ou directement auprès des Français (donc directement auprès de leur épargne puisqu’il n’y a pas d’augmentation d’impôts prévue à ce stade).  Voilà la principale annonce du discours historique de Sarkozy au Parlement réuni en Congrès hier lundi,  à Versailles,  je vous prie.

-

Congrès dont la réunion versaillaise a coûté 400.000 euros aux contribuables tenus par ailleurs de se serrer la ceinture.  Or donc, Sarkozy veut maintenant un grand emprunt national.  Car Sarkozy refuse,  contrairement aux entrepreneurs,  d’assainir la dette et le déficit catastrophiques de l'Etat.  Notamment en diminuant les hauts salaires des hauts fonctionnaires dans la fonction publique.  Et en diminuant à la fois les effectifs et les dépenses de l’Etat.
  

  

 

Il faut bien se rendre à l’évidence :  en définitive,  Sarko La Rupture s’est métamorphosé en Prince Héritier de la Dynastie Giscard Barre Balladur,  mais en pire.  Car en cette année 2009 non terminée,  ce sont,  déjà,  120 milliards d’euros qui s'ajoutent aux 2.100 milliards d’euros (deux mille cent milliards) de dette totale de l’Etat français.  En s'endettant à nouveau,  comme l’a préconisé Sarkozy hier,  la dette de l’Etat français,  et donc la dette des citoyennes et des citoyens français actifs rémunérés sera cette année 2009,  probablement,  de l’ordre de 200 milliards d'euros ;  et donc la dette totale sera de 2.300 milliards (deux mille trois cents milliards) d’euros.

-

Pour mémoire,  l’emprunt Giscard a coûté aux Français 76 milliards de francs ;  l’emprunt Barre 30 milliards de francs ;  et l’emprunt Balladur 180 milliards de francs ;  soit un total de 286 milliards de francs,  soit 43 milliards euros actuels.  Sous Sarkozy,  la Ve République,  plus que jamais,  avec 2.300 milliards de dettes en perspective,  devient la République du Flambestan.  Mais un jour viendra où l’on dira :  Vous flambiez ?  Et bien remboursez maintenant !

-
  

  

Pour une grève générale en Iran   -   En Iran,  la menace de bain de sang formulée par le guide Suprême Khamenei et par les Pasdarans n’est que partiellement mise en pratique.  Il y a bain de sang.  Mais il n’y a pas bain de sang généralisé.  Aujourd’hui mardi,  un journaliste travaillant pour le Washington Times a été arrêté.  Un journaliste travaillant pour l'hebdomadaire américain Newsweek a été arrêté dimanche.  Le correspondant permanent de la BBC en Iran,  Jon Leyne,  a reçu dimanche l'ordre de quitter le pays sous 24 heures.  Quant à moi,  j’espère de tout cœur que le peuple iranien choisira bientôt la grève générale,  plus efficace et moins sanglante que les manifestations.  Pour des infos sur l’Iran en temps réel,  je recommande le site http://www.iran-resist.org .

-

Michel Garroté


  

On recherche boîtes noires et argent frais. Récompense.

Publié dans ACTUALITE

Commenter cet article