Qui pourrait remplacer Ahmadinejad?

Publié le par ISRAEL MAGAZINE

Vendredi 12 juin, 46,2 millions d'électeurs iraniens sont appelés aux urnes pour choisir leur nouveau président. Quatre candidats sont en lice...

Le président sortant Ahmad Ahmadinejad, au pouvoir depuis quatre ans et dont on connaît les positions antisémites, brigue sa propre succession. Mir Hossein Moussavi, Premier ministre (de 1980 à 1988) sous la présidence d'Ali Khamenei, pendant la guerre entre l’Irak et l’Iran, apparaît comme son plus sérieux rival. Souvent présenté comme un «modéré», il appelle toutefois à un retour aux «valeurs fondamentales» de la révolution islamique de 1979 et de l’imam Khomeini. Mehdi Karoubi : Ex-président du Parlement, c’est un réformateur de conviction et de longue date. Religieux de rang moyen, il a gagné son surnom de «cheikh des réformes» pour sa défense sans failles d'une libéralisation de l'économie et de la société. A 72 ans, il est l'un des rares à oser critiquer régulièrement, la politique de Mahmoud Ahmadinejad, même si cela reste timide. En politique extérieure, il prône le dialogue avec la communauté internationale, tout en défendant les intérêts de l'Iran. Enfin, Mohsen Rezaie : Ex-chef du corps des Gardiens de la révolution (l'armée d'élite du régime islamique) pendant 16 ans, il est le premier candidat du camp conservateur à défier le président Ahmadinejad. Actuel secrétaire du Conseil de discernement du régime, principal organe d'arbitrage du régime, il a promis de combattre la pauvreté, les prix élevés et le chômage. Mohsen Rezaie, 54 ans, avait été déjà candidat à la présidentielle de 2005, mais s'était retiré juste avant l'élection. Rappelons qu’il figure parmi les cinq responsables iraniens recherchés par l'Argentine pour leur rôle présumé dans l'attentat à la bombe contre le siège d'une organisation juive, en 1994, qui a fait 85 morts.

Publié dans ACTUALITE

Commenter cet article