La commémoration de la « Nekba » sanctionnée

Publié le par ISRAEL MAGAZINE

Avidgor Lieberman (Israël Beitenou) avait prévenu que l’un des credo de son parti serait la lutte contre les réfractaires aux valeurs de citoyenneté de l’Etat. Désormais, quiconque commémorera la « Nekba » sera passible de trois ans d’emprisonnement.

La Commission ministérielle de législation a en effet approuvé la motion proposée par le député Alex Miller, dont l’objectif est de mettre un terme aux manifestations publiques anti israéliennes qui sont le théâtre de violences. « Il s’agit de la première étape visant à enrayer l’expansion de l’incitation planifiée du mouvement islamiste, a-t-il déclaré. Chaque démocratie a le droit de se défendre et c’est ce que l’Etat d’Israël a choisi de faire ». Pour rappel, en marge des festivités de Yom Aatsmaout qui marquent la naissance de l’Etat d’Israël, une partie de la population arabe et des gauchistes israéliens commémorent ce qu’ils appelle le jour de la « Nekba », ce terme signifiant en arabe « la catastrophe », comme un jour de deuil.

Publié dans ISRAEL

Commenter cet article