La France souhaite que Jérusalem soit la capitale de deux Etats

Publié le par ISRAEL MAGAZINE

Première fausse note dans les relations entre la France et l’Israël.

La France a en effet dénoncé vendredi les déclarations de Benyamine Netanyahou qui a affirmé que « Jérusalem ne sera plus jamais divisée et restera pour toujours la capitale unifiée de l’Etat hébreu ». « La déclaration faite par le Premier ministre israélien hier à Jérusalem préjuge du statut final », a déclaré le porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères, Frédéric Desagneaux. « Or il appartient aux parties de parvenir à un accord final et général sur le statut définitif, qui mette fin au conflit », a-t-il souligné. « Aux yeux de la France, Jérusalem doit, dans le cadre d’un accord de paix négocié, devenir la capitale de deux Etats. Dans son discours à la Knesset, le 23 juin 2008, le président de la République (Nicolas Sarkozy) a rappelé qu'il ne peut y avoir de paix sans la reconnaissance de Jérusalem comme capitale de deux Etats et la garantie de la liberté d’accès aux Lieux Saints pour toutes les religions ». Le député Likoud Ofir Akonis a réagi aux propos du porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères, en déclarant : « Les Israéliens n’acceptent pas le partage de Jérusalem tout comme les Français refuseraient le partage de Paris. Seul un accord stipulant que Jérusalem reste sous souveraineté israélienne sera accepté ».

Publié dans ACTUALITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article