Tanya du jour :28 Iyar 5769 (43ème jour du Omer)

Publié le par ADMOUR HAZAKEN

Tanya :

Likouteï Amarim: chapitre 52
L'Admour Hazaken développe dans ce chapitre ce qu'il a commencé à expliquer dans le chapitre précédent : afin de nous faire comprendre que la Présence Divine, bien que présente partout, puisse être dévoilée d'une façon plus intense en certains lieux, l'Admour Hazaken établi un parallèle entre le monde (le macrocosme) et le corps (le microcosme). Ce parallèle est souligné par le verset : «De ma chair, je contemplerai le divin». L'âme d'un homme se trouve dans l'ensemble de son corps et dans l'ensemble de ses membres et, malgré cela, le lieu essentiel de résidence de l'âme est le cerveau, car c'est là que le dévoilement de l'âme y est le plus important. De la même façon, bien que Dieu remplisse l'ensemble des mondes, le dévoilement divin qui se trouve dans les mondes supérieurs est plus important que celui présent dans les mondes inférieurs.


Rambam :

Voici les 14 principes (Chorachim) qui ont guidé le RAMBAM dans l'énumération des commandements (613 Mitsvot).

Nous nous contenterons ici de les énoncer succinctement.

Principe n°1: Il ne faut pas inclure dans cette liste des commandements d'origine rabbinique.

Principe n°2: Nous ne devons pas inclure dans cette énumération des lois déduites grâce à l'une des treize règles d'exégèse selon lesquelles la Torah est expliquée ou par le principe de l'exclusion (basé sur la présence dans un verset d'un mot, d'une particule ou d'une lettre supplémentaire).

Principe n°3: Il ne faut pas inclure à cette énumération les commandements qui ne sont pas applicables à toutes les générations.

Principe n°4: Il ne faut pas inclure (parmi les 613 Mitsvot) des prescriptions se rapportant à l'ensemble des commandements de la Torah. (par exemple : "Et vous respecterez Mes Lois")

Principe n°5: Il ne faut pas compter le motif donné pour un commandement comme un commandement séparé.

Principe n°6: Lorsqu'un commandement contient à la fois une Mitsva positive et une Mitsva négative, ces deux Mitsvot sont comptées séparément, l'une positive et l'autre négative.

Principe n°7: Les règles de détail d'un commandement ne sont pas comptées parmi les (613) commandements.

Principe n°8: Une interdiction excluant un cas particulier d'application d'un commandement n'est pas comptée parmi les commandements négatifs.

Principe n°9: Il ne faut pas baser le décompte (des commandements) sur le nombre de fois qu'un commandement, positif ou négatif, est répété dans la Torah; mais il faut plutôt le fonder sur la nature d'une action interdite ou permise.

Prince n°10: Les actions prescrites en tant que préliminaires à l'observance des commandements ne doivent pas être comptées séparément.

Principe n°11: Les divers éléments formant ensemble un commandement ne doivent pas être comptés séparément.

Principe n°12: Il n'y a pas lieu de compter séparément les étapes successives pour l'accomplissement d'un commandement.

Principe n°13: Le nombre des commandements n'augmente pas selon le nombre de jours pendant lesquels il faut les accomplir.

Principe n°14: Il convient de compter les

Hayom Yom :

Lors d'une des visions nocturnes, au cours desquelles le Tséma'h Tsédek vit l'Admour Hazaken, pendant les trente jours qui suivirent son décès, ce dernier lui répéta le discours 'hassidique introduit par la phrase "le monde tient sur trois choses".
Après ce discours, l'Admour Hazaken dit: "lorsque l'homme émet de la semence le premier (l'enfant sera une fille): c'est ta mère. Lorsque la femme émet de la semence la première (l'enfant sera un garçon): c'est toi"
(Il est à noter que ce discours 'hassidique fut le premier récité par le Tséma'h Tsédek lorsqu'il devint le Rabbi. Du reste, il refusa, dans un premier temps, de prendre la tête des 'Hassidim et n'accepta de le faire que lorsque Rabbi Perets de Tchernikov lui présenta l'argument développé ci-dessus.)

Un jour - une hala'ha :

Lois & coutumes de Chavouot (1)
- Cette année la fête de Chavouot tombe les vendredi 29 et samedi 30 mai.La fête commence donc depuis le jeudi 28 mai au soir.
- Le premier soir de Chavouot (jeudi 28 mai), on attend jusqu'à la sortie des étoiles avant de prier Arvit, afin que les 49 jours du Omer soient complets, ainsi que l'ordonne la Thora: "Elles seront 7 semaines entières".
- Il est de coutume de veiller durant toute la 1ère nuit de Chavouot et de lire à cette occasion le "Tikoun de Chavouot".
- A la fin de la veillée, peu avant l'aube, on a coutume de se tremper 4 fois dans un Mikvé.

Délivrance & Machia'h :

Les Psaumes annoncent que, lorsque le Machia'h sera venu, «notre bouche se remplira de rire». Certes, ce nouveau temps sera celui d'une joie sans limite, cependant que signifie précisément le rire dans un tel contexte? En hébreu, la valeur numérique du mot «rire» est 414. C'est également celle de l'expression «Or Eïn Sof» qui signifie «lumière infinie» de D.ieu. Cette correspondance nous indique justement le sens profond de ce rire : la révélation de D.ieu. Infinie, elle nous conduira au plus haut et au plus essentiel du «plaisir» divin.

La Question à un Rav (שאלות ותשובות) :

Question:
D'après la coutume 'Habad doit-on dire les bénédictions du matin et le Chema du coucher avec un Gartel?
Réponse:

La tradition veut que l'on dise les bénédictions du matin san "Gartel", et c'est ainsi qu'agit le Rabbi Rachab
En revanche, la coutume veut que l'on porte le "Gartel" pour le Chema du coucher.
Réponse donnée par le Rav Barou'h Blizinski (chabad.org.il) - Traduction assurée par la rédaction du Toramel

Publié dans RELIGION ET HISTOIRE

Commenter cet article