Tanya du jour :14 Iyar 5769 (29ème jour du Omer)

Publié le par ADMOUR HAZAKEN

Tanya :

Likouteï Amarim: chapitre 48
L'Admour Hazaken explique dans ce chapitre que, de la même façon que par amour pour son peuple Dieu se voila, cacha Sa Lumière( si l'on peut parler ainsi), et qu'Il écarta tous les obstacles à la création du monde, afin de lui permettre d'exister, ainsi, chaque Juif se doit, en réponse à l'amour que D.ieu lui témoigne, d'écarter de lui tous les obstacles propres à sa personne et indépendants de sa volonté qui pourraient se produire dans son service de D.ieu.

Rambam :

Mitsva négative N° 285 :
C'est l'interdiction qui nous a été faite de déposer un faux témoignage.

Hayom Yom :

Pessa'h Cheni souligne qu'il n'est jamais trop tard. Il est toujours possible de réparer. Pour celui qui était "impur", ou "dans un chemin lointain", même si cela était "pour vous", de sa volonté délibérée, il reste néanmoins possible de rectifier.

Un jour - une hala'ha :

Pessa'h Chéni
- A l'époque du Beth Hamikdach, celui qui n'avait pas pu offrir son agneau pascal en son temps, le 14 Nissan (du fait de son impureté ou du fait qu'il habitait loin de Jérusalem) devait l'offrir le 14 Iyar, un mois après: ce sacrifice était appelé "Pessa'h Chéni", le deuxième Pessa'h.
- A Pessa'h Cheni on ne dit pas Ta'hanoun (les prières de supplication).
- On a coutume de manger de la Matsa en ce jour.

Délivrance & Machia'h :

Chaque action dans la Torah et les Mitsvot active la Délivrance
"Et l'on dit à ce Juif que par chaque acte qu'il ajoute dans les sujets de Torah et Mitsvot, il active la Délivrance future.
C'est pourquoi, même si la situation n'est pas comme elle devrait être, il est rapporté dans le Tikouneï Zohar que par le service d'un seul Tsadik la Délivrance peut se produire, tout comme le tranche le Rambam: "S'il a fait une seule Mitsva, il s'est fait penché lui-même et le monde avec lui (vers la Délivrance) ce qui lui causera ainsi qu'au monde entier, le salut et la Délivrance".
(Extrait d'une Si'ha du Rabbi)

La Question à un Rav :

Question:
Est-il exact qu'un Hatan et une Kala ont une "force" particulière pour bénir?
Réponse:
Il est dit que la joie d'un mariage éveille la joie dans les mondes supérieurs, faisant résider la "Préssence Divine" (Che'hina) sur le jeune couple. Ainsi, le Hatan, au jour de son mariage et la Kala, après la 'Houpa, ont tout deux une force particulière pour bénir.
Source: ???? ?????? ??? ?? ???? ??
Réponse donnée par le Rav Barou'h Blizinski (chabad.org.il) - Traduction assurée par la rédaction du Toramel

Publié dans RELIGION ET HISTOIRE

Commenter cet article