Lieberman à Rome

Publié le par ISRAEL MAGAZINE

Tous les chemins mènent à Rome mais un seul conduit à la paix, selon le ministre des affaires étrangères israélien qui ne souhaite pas emprunter celui de la « fameuse solution à deux Etat ».

Avidgor Lieberman, qui a débuté sa tournée européenne par l’Italie, a déclaré, lors d’une conférence de presse avec son homologue italien Franco Frattini, que « le gouvernement Netanyahou arriverait à faire la paix avec les Palestiniens et le monde arabe », ceci sans donner les détails sur la façon d’y parvenir. Interrogé sur sa position concernant la création d'un Etat palestinien, il a affirmé que « l’objectif de ce gouvernement n'était pas de produire des slogans ou de faire des déclarations pompeuses, mais de parvenir à des résultats concrets ». Lieberman a par ailleurs estimé au cours de cette conférence de presse que le problème principal dans la région, était « l'Iran qui se nucléarise et qui est un facteur déstabilisant pour toute la région et le monde entier » .Notons que l’Italie est l’un des plus fidèles alliés d'Israël, ce qui explique la décision de Lieberman de commencer sa tournée dans ce pays. « Le renforcement des relations entre l'Europe et Israël ne doit pas s'arrêter parce que l'Europe peut jouer un rôle majeur dans le règlement de la crise au Proche-Orient », a déclaré le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, après avoir reçu son homologue. Prochaines étapes : Paris, Berlin et Prague (Photo AFP : Le chef de la diplomatie israélienne, Avigdor Lieberman et son homologue italien Franco Frattini à Rome le 4 mai 2009).

Publié dans ACTUALITE

Commenter cet article