Le Tania du jour et le Hayom Yom

Publié le par C.D.E.C.

Tanya :

Likouteï Amarim: chapitre 44
L'Admour Hazaken décrit dans ce chapitre un amour de D.ieu qui amène à l'étude de la Torah et à la pratique des Mitsvot dans le but de procurer un plaisir à D.ieu. Cet amour, explique l'Admour Hazaken, est à l'image de l'amour d'un fils pour son père qui s'efforcerait de faire tout ce qui est dans ses possibilité pour lui faire plaisir.

Rambam :

Mitsva négative N° 279 :
C'est l'interdiction qui a été faite au juge de s'apitoyer sur celui qui a tué son prochain, ou qui l'a privé de l'un de ses membres, au moment de fixer sa peine.
Mitsva négative N° 277 :
C'est l'interdiction qui a été faite au juge de se laisser influencer par un sentiment de pitié à l'égard du pauvre au cours du procès au point de rendre un jugement en sa faveur sous l'empire de la compassion [et non de l'équité].
Mitsva négative N° 275 :
C'est l'interdiction qui a été faite au Juge d'honorer une des parties plus que l'autre pendant le déroulement du procès.
Mitsva négative N° 278 :
Il est interdit au juge d'infléchir son jugement en défaveur d'une des parties, parce qu'il sait qu'il s'agit d'un méchant et d'un pécheur. L'Eternel a défendu de punir un tel homme en faussant le jugement, par le verset suivant.
Mitsva négative N° 273 :
C'est l'interdiction faite au Juge de commettre une iniquité dans l'exercice de la justice.

Hayom Yom :

L'Admour Hazaken reçut du Tsaddik Rabbi Morde'haï, qui l'entendit du Baal Chem Tov, l'enseignement suivant:
"Une âme peut descendre dans ce monde et y vivre soixante dix ou quatre vingt ans pour accorder à un Juif une seule faveur, matérielle et surtout spirituelle."
(Selon les termes du Rambam: "chaque homme doit se considérer comme s'il était moitié méritant et moitié coupable. De même, le monde entier est lui-même moitié méritant, moitié coupable... Celui qui accomplit une Mitsva fait basculer sa personne et le monde entier du côté du bien. Ainsi, il se cause à lui-même et procure au monde le salut et la rédemption". Dans les termes du Zohar: "il n'est personne, parmi ceux qui se trouvent dans le monde, que D.ieu n'examine en se demandant si ce corps fera une fois Techouva. C'est précisément pour cela que D.ieu le met dans le monde".)

Un jour - une hala'ha :

Les 39 travaux interdits le Chabbat: faire des gerbes (3)
Il est interdit de ramasser et de réunir des fruits;
1/ cependant celui qui les ramasse alors qu'ils sont arrachés et se trouvent au pied de l'arbre duquel ils sont tombés, celui-là transgresse un l'interdit de "faire des gerbes" de la Torah.
2/ En revanche, celui qui ramasse des fruits qui se sont répandus sur le sol de sa maison ou de sa cour, en dehors du lieu où les fruits ont poussé, transgresse un interdit des Sages.
3/ Enfin, si les fruits se sont répandus en un lieu restreint et que les ramasser ne demande pas un grand effort, on pourra les ramasser et les mettre dans un même panier.

Délivrance & Machia'h :

«Tu aimeras ton prochain comme toi-même». C'est là un commandement qui incombe, depuis toujours, au peuple juif. Les Pirkei Avot nous l'enseignent également sous cette forme : «Sois des disciples d'Aharon : aime la paix, poursuis la paix, aime les créatures et approche-les de la Torah». Cette idée est particulièrement essentielle en notre temps alors qu'approche la Délivrance qui nous fera sortir de cet exil, conséquence d'une haine fratricide. Il nous appartient aujourd'hui de passer à l'étape suivante, de sentir, dès à présent, l'atmosphère nouvelle d'amour du prochain qui apparaîtra avec la venue de Machia'h. En la vivant maintenant, alors que nous sommes encore en exil, nous hâterons l'avènement du nouveau temps. (D'après un commentaire du Rabbi de Loubavitch Chabbat Parachat Matot Massei 5751)

La Question à un Rav (שאלות ותשובות) :

Question:
Celui qui touche la partie supérieure d'une chaussure doit-il obligatoirement faire « Netilat Yadaïm » avant de faire une Tefila ou une Bra'ha ?
Réponse:
Le contact avec la partie supérieure d'une chaussure, qui en général ne rentre pas en contact avec la saleté du sol, n'oblige pas à faire "Netilat Yadaïm".
Source: תהילת חיים חלק א סימן ד בשם האדמו"ר מצאנז בעל הדברי חיים
Réponse donnée par le Rav Barou'h Blizinski (chabad.org.il) - Traduction assurée par la rédaction du Toramel Chnéor

Publié dans RELIGION ET HISTOIRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article