Italie: Des Juifs reconnaissants viennent en aide à des Justes

Publié le par ISRAEL MAGAZINE

Une vingtaine de rescapés du génocide de la Deuxième Guerre mondiale et leurs descendants ainsi que des membres influents de la communauté juive italienne se sont rendus dans les Abruzzes lundi pour aider les victimes du séisme, en souvenir des familles que des habitants de la région avaient sauvées des nazis.

Au moins cinq familles juives, représentant au total une trentaine de personnes, ont été cachées dans les hameaux de montagne de Fossa et de Casentino de la mi-1943 à l'arrivée des Alliés un an plus tard, selon les survivants. "Je ne serais pas ici sans ces gens. Nous devons les aider", a expliqué Alberto Di Consiglio, dont les parents ont trouvé refuge dans le hameau de Fossa pendant la guerre. Plus de 100 villages de toile ont été montés autour de la ville de L'Aquila et des autres 26 localités et villages affectés par le tremblement de terre du 6 avril dans le centre de l'Italie. La catastrophe a fait 294 morts et quelque 55.000 déplacés. Dans l'une des tentes, Alberto Di Consiglio a réussi à retrouver Nello De Bernardinis, 74 ans, le fils du couple qui a sauvé son père et huit autres de ses parents pendant la Deuxième Guerre mondiale. M. De Bernardinis a salué le geste de la communauté juive, en ajoutant qu'il aurait peut-être besoin d'aide, mais plus tard, pour les récoltes. M. Di Consiglio a promis qu'il viendrait avec toute sa famille. Riccardo Pacifici, qui dirige la communauté juive de Rome, a précisé qu'il était en train d'accomplir les démarches pour faire reconnaître des gens comme les Bernardinis parmi les Justes du mémorial de la Shoah de Yad Vashem, à Jérusalem.
La responsable des Justes à Yad Vashem, Irena Steinfeldt, a déclaré ne pas être au courant des histoires de Fossa et Casentino, mais qu'elle en connaissait d'autres semblables dans la même région, souvent celles de Juifs de Rome s'étant réfugiés dans des villages des environs. Un prêtre, Don Gaetano Tantalo, a ainsi été fait Juste en

Publié dans ACTUALITE

Commenter cet article