Mon rabbin chez les déchets

Publié le par C.D.E.C.- Ch.DALGER

Dans la famille "tarés d'Alsace", je demande le grand rabbin (2m01). Il y a une étrangeté dans le monde juif, de la même famille sort le meilleur et le pire. Cela ne nous étonne pas. La Torah elle-même ne nous montre-elle pas déjà ce paradoxe ? Le plus célèbre étant Esaü, le frère jumeau d'Israël. Compatissants envers les déchets, sous prétexte qu'ils seraient nos cousins, à combien de tarés juifs ai-je demandé s'ils l'étaient autant envers le frère jumeau de Yaâkob Abinou ? Esaü (Essav) est le personnage de la Torah le plus haï des bigots.

 

La belle province d'Alsace a été prodigue dans cette étrangeté. Les plus éminents Juifs francophones de notre génération, y ont vécu, au moins quelques années. Les plus célèbres sont sans doute, André NEHER z'l, son épouse Renée, mais aussi Beno GROSS, doyen honoraire de l'Université Bar Ilan. Le plus connu étant J H. SITRUK, chlita. Même Elie WIESEL y était en 1962-63. Du côté obscur de "la force", c'est pas mal non plus. Qui n'a jamais entendu parlé de Michel WARCHAWSKI, cet alterjuif notoire, de tous les combats contre son pays Israël ? Avant de finir ses jours à Jérusalem, son père fut pourtant un remarquable Grand Rabbin d'Alsace. Certes, le nouveau promu dans cette catégorie n'est pas un vulgaire alterjuif, loin s'en faut. C'est un authentique rabbin, érudit et estimé. Mais que diable est-il allé faire dans cette décharge ?

 

Ne regardant plus la propagande antijuive à la télévision en général, et sur Fange2 en particulier, c'est un ami de longue date qui m'a raconté ce qu'il venait de voir. Là encore, pas de surprise. Fange2 n'allait pas rater une occasion de montrer des collabos juifs en action. J'avais vaguement lu que l'ultra gauchiste Marek HALTER devait faire une excursion médiatique dans ce collecteur d'égout, mais j'ignorais qui l'accompagnerait. J'en suis profondément navré. Enfin quoi, j'ai beaucoup d'estime pour Michel SARFATY. D'accord, il n'a pas eu le tact nécessaire pour mettre fin à son association des amitiés judéo musulmanes, avant le clash vexant provoqué par les sympathisants terroristes. Justement, ça aurait dû lui servir de leçon. Quoique, on dirait que, à l'opposé de ceux d'Algérie, comme beaucoup de juifs originaires du Maroc, il ne retient pas ce que lui ont infligé les déchets. Rappelez vous, c'était en 2003, Michel SARFATY, rabbin de Ris-Orangis dans le 91, a été agressé par une petite bande de déchets, alors qu'il se rendait à sa synagogue, en compagnie de son fils. Pourtant, malgré la cinquantaine alors largement dépassé, s'il avait voulu, il aurait pu en livrer deux ou trois à la police, complètement groggy, voire avec une jambe, ou un bras cassé. C'est qu'il est costaud cet ancien pivot de basket ! Ainsi donc, quelques semaines à peine après que les envahisseurs musulmans de France lui aient claqué la porte au nez, pour cause de sionisme, voilà-t-il pas que notre brave grand rabbin (2m01) s'en va faire un pèlerinage expiatoire dans la fosse septique où convergent tous les égouts ? Déconcertant n'est-il pas ? Que diable allait-il faire dans cette décharge ?

 

Pourtant, il y a plus de quarante ans, nous sommes nombreux a l'avoir connu sévère, rigoureux, ne plaisantant ni avec l'ordre, ni la discipline. Qui d'entre nous eut alors deviné que sous cet air sérieux se cachait une telle sensiblerie ? Elle lui fait prendre pour de vrai la plus incongrue des calomnies antijuives. Bien sûr, il peut prétexter le mauvais exemple. Dès les premiers jours du nettoyage inachevé à Aza, le chroniqueur de toujours sur "la voix de la p.", l'actuel Grand Rabbin de France Gilles BERNHEIM, s'était lui-même épanché de cette même compassion envers les détritus. C'est dur d'endurer les exceptionnelles représailles israéliennes depuis plus de huit ans ! C'est pas comme les Juifs, eux ont peut les mitrailler, les écraser, les bombarder, les faire exploser, ils ne disent rien. Et même quand ils disent, tout le monde s'en fiche. Peut-on imaginer des délégations officielles d'imam, d'ulémas, d'ayatollahs, ou de mollahs, se rendant à Sdérot après chaque bombardement nazislamiste, ou encore, défilant à Jérusalem après chaque attentat à engin de chantier ? Alors que diable Michel SARFATY est-il allait faire dans cette décharge ?

 

Comme on disait là-bas autrefois, à la fin ça devient "smata'. C'est plus ça qui nous touche. Il y a beaucoup plus grave. Par exemple cette obstination féroce de Bibi à faire un gouvernement OLMERT-2. Ca c'est malpropre ! Qu'Hachem nous en préserve.

Charles DALGER, le 23 Adar 5769 - 19 mars 2009

Publié dans ACTUALITE

Commenter cet article