L’Angleterre prête à parler avec le Hezbollah

Publié le par ISRAEL MAGAZINE

Changement de cap radical pour le Royaume-Uni et coup dur pour la diplomatie israélienne: Bill Rammel, le ministre anglais des Affaires étrangères (en photo) a affirmé que le gouvernement britannique avait changé de politique et était prêt à envisager des contacts avec la branche politique du Hezbollah.

« A la lumière des développements positifs au Liban, nous avons choisi de revoir nos positions. Nous avons donc décidé de tenter de renouveler nos contacts avec le Hezbollah», a déclaré Rammel. Rappelons que le gouvernement britannique n’avait plus de contacts avec l’organisation depuis 2005, mais selon des sources de la BBC, l’ambassadeur britannique à Beyrouth a repris des relations diplomatiques avec le Hezbollah depuis que ce dernier avait rejoint un gouvernement d’union nationale au Liban. Rappelons également qu’en juillet 2008, le gouvernement britannique avait ajouté la branche armée du mouvement chiite libanais à sa liste des organisations terroristes interdites, en raison de « son soutien actif aux militants en Irak responsables d'attaques à la fois contre les forces de la coalition et contre des civils irakiens ainsi que de son soutien aux groupes terroristes palestiniens dans les Territoires occupés, comme le Djihad islamique palestinien". Le ministère britannique avait souligné toutefois que cette interdiction « n'affectait pas le rôle légitime du Hezbollah dans les domaines politique, social et humanitaire ». En tout cas, selon la chaîne BBC, Londres n’avait pas l’intention de faire la même chose avec le Hamas. (Photo : Bill Rammel, en visite en Israël en juin 2007).
 

Publié dans ISRAEL

Commenter cet article