Pallywood - En Suisse aussi

Publié le par MIGUEL GARROTE

Michel Garroté – Mercredi 4 mars 2009
-
http://monde-info.blogspot.com
-
On peut lire ça et là (1) : Les tensions au Proche-Orient n'en finissent plus de déborder en Europe, y compris en Suisse, notamment sur la place Saint-Laurent à Lausanne. Pour la deuxième fois en un mois, le stand des Chrétiens Amis d'Israël a été le centre d'échauffourées ce week-end : « Fin janvier, j'ai reçu un poing et on a voulu pisser sur notre drapeau, peste Emmanuel, un des animateurs. Ce samedi, une fille y a mis le feu et d'autres ont donné des coups contre notre tente ». Une plainte a été déposée. Depuis leur apparition au centre-ville en 2005, ces chrétiens se plaignent d'être souvent injuriés ou frappés par les sympathisants du Collectif Urgence Palestine. Pour éviter des bagarres, la police demande aux deux camps de ne pas se réunir au même endroit les samedi.
-
La directive ne suffit pas à calmer les esprits. « Ces gars n'ont pas le droit de dire n'importe quoi sur le Proche-Orient », lance un sympathisant pro-palestinien. Il se vante d'être l'auteur des coups portés à Emmanuel voici un mois (Note de Michel Garroté : « n’importe quoi », c’est toute parole qui ne reprend pas telle quelle la palopropagande ; se « vanter » des « coups portés » à un chrétien, ici Emmanuel, c’est de l’islam modéré ; avec l’islam extrémiste, Emmanuel serait déjà mort). La police va-t-elle intervenir ? Le municipal Marc Vuilleumier a déjà demandé un rapport sur les événements de samedi (Note de Michel Garroté : et comme beaucoup de municipaux vaudois, Marc Vuilleumier considère qu’il n’y a pas le feu au lac ; mais le jour où un Juif gifle un musulman, le municipal va sévir, c’est sûr).
-
Pas question pour autant d'interdire de parole l'un des deux camps : « Nous sommes attachés à la liberté d'expression. Mais si ça continue, les responsables devront s'expliquer » (Note de Michel Garroté : « interdire de parole » n’est pas la question ; en réalité, il s’agit de donner l’ordre à la police de dégager à coups de pied aux fesses les crétins qui frappent les Chrétiens Amis d'Israël à leur stands).
-
D'autre part, à Genève, les personnes venues assister au gala de charité en faveur des Amis des Invalides de Tsahal se sont fait violemment prendre à partie par des manifestants lundi soir. Des pierres ont été lancées, atteignant les policiers qui gardaient l'entrée du Théâtre du Léman. « Comment a-t-on pu autoriser que ce rassemblement se tienne si près du public ? », dit Johanne Gurfinkiel, secrétaire général de la CICAD. Il n'y a pas eu d'interpellation (Note de Michel Garroté : « Comment a-t-on pu autoriser que ce rassemblement se tienne si près du public ? ». En ayant la trouille, je parle des hommes politiques, d’empêcher les pro-palestiniens de ficher le bazar ; la Suisse compte 320.000 musulmans pour sept millions d’habitants ; le taux le plus élevé d’Europe ; on me dit qu’en France et en Belgique, les hommes politiques ont la trouille de l’islamisme radical, j’utilise la formule politiquement correcte non passible de poursuites judiciaires ; et je réponds qu’il en va de même en Suisse, que l’on ne s’y trompe pas ; le jour où un Chrétien ou un Juif s’en prend à un stand pro-palestinien, c’est la guerre civile, en Suisse comme ailleurs en Europe)
.
-
-
© 2009 Michel Garroté
http://monde-info.blogspot.com
-
-
(1)
Raphaël Pomey, Le Matin Bleu, mercredi 4 mars 2009 et http://www.cicad.ch

Publié dans ISRAEL

Commenter cet article