AGRESSION ANTISEMITE A FONTENAY SOUS BOIS :AGGRAVATION

Publié le par BNVCA

AGRESSION ANTISEMITE A FONTENAY SOUS BOIS :AGGRAVATION SOUDAINE DE L ETAT DE SANTE DE LA VICTIME

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME

8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

LE 21/1/09

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme avait dénoncé et condamné l’agression antijuive violente dont a été victime le 15/1/09 à 20H  le jeune Jonathan GUEZ 24 ans, dans la rue Belle Gabrielle à Fontenay Sous Bois , où se situe l’une des synagogues de la ville . Ses agresseurs qui voulaient d’abord lui voler sa voiture ,l’ont littéralement massacré  quand ils ont découvert qu’il portait une médaille juive « étoile de david ». Il nous dit avoir été violemment frappé à la tête, et avoir eu la gorge coupée par une lame de couteau.

Depuis cette agression le jeune homme est traumatisé psychologiquement. Le BNVCA qui garde le contact avec lui a décelé un état psychologique grave, et des signes inquiétants –dépression ,état comateux, vision d’œil affaiblie-qui nous ont conduit à faire appel au SAMU pour le faire transporter à l’hôpital. Au service des urgences de l’Hôpital Saint Antoine, le scanner a révélé une lésion au cerveau, légère selon les médecins qui ordonnent toutefois son transfert immédiat , à minuit à l’Hôpital des Quinze Vingt craignant la perte d’un œil.

Le BNVCA, La communauté juive réalisent  que le jeune Jonathan   a échappé à une mort certaine après les coups de couteau reçus à la gorge. Toutefois son état de santé reste très préoccupant.

Encore une fois la haine antijuive scandée dans des manifestations  quotidiennes  , prétendues pro- palestiniennes, organisées tant dans la capitale, qu’en banlieue ou en province, autorisées,  non interdites malgré la violence  annoncée et le danger constaté ,souvent cautionnée par des partis politiques engagés , aura fait son œuvre.

Nous attendons de la police qu’elle recherche activement les auteurs de ce crime.

Nous demandons aux préfets , et à la ministre de l’intérieur , comme cela s’est présenté à  Nice et à Perpignan, de ne plus autoriser ces manifestations pour Gaza, qui on le sait, on l’a vu, on le subit , dérapent gravement.

Publié dans ANTISEMITISME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article