ONU admet que les membres Hamas font partie de son personnel

Publié le par C.D.E.C.- AJAX

Le chef de l’administration de l’ONU en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza admet que les membres Hamas font partie de l’ensemble de son personnel . Les médias l’ignorent.


 


The head of the UN administration in the West Bank and Gaza admits Hamas members are on his payroll. Media outlets ignore it.


 

 

Email this

Print this


Peter Hansen (pictured at right), Commissioner-General of the UN agency in Gaza and the West Bank, made a startling admission in an interview with the Canadian Broadcasting Corporation on Monday (10/4):

I am sure that there are Hamas members on the UNRWA payroll and I don't see that as a crime... we do not do political vetting and exclude people from one persuasion as against another.

With this statement, Hansen verified what Israel has long contended ― the United Nations Relief and Works Agency (UNRWA), rather than performing a neutral humanitarian role in Palestinian regions, is actually infested with terrorists who use international funds and UN safe havens to facilitate attacks on Israeli civilians.

Hansen attempted to draw a distinction between UN employees who identify with Hamas 'politically,' as opposed to 'militant' Hamas members, but that distinction has been categorically rejected by the United States and the European Union, both of which blacklist all branches of Hamas, and freeze all Hamas assets, without exception.

Despite the gravity of this matter, Hansen's admission that Hamas members are on the UN payroll has ― as of now ― received scant media attention. The Associated Press, for example, buried Hansen's statement in an article that focused primarily on IDF air strikes, and the New York Times has yet to even acknowledge Hansen's admission.

This error of omission is particularly troubling in light of Israel's ongoing campaign in Gaza to stop Hamas from firing rockets into Israeli towns such as Sderot.

Hansen has long been accused of anti-Israel bias. In the wake of the 2002 Jenin operation, Hansen gave interviews falsely describing 'wholesale obliteration... a human catastrophe that has few parallels in recent history,' 'helicopters... strafing civilian residential areas,' and 'bodies... piling up' in 'mass graves.' Some of this carnage Hansen even claimed to have seen 'with my own eyes.'

HISTORY OF ABUSE

Hansen's admission of UN/Hamas links came amidst a controversy over suspicious use of a UN ambulance in Gaza, with some claiming that footage from an airborne drone (pictured at right) shows Palestinian terrorists hiding a Kassam rocket in the vehicle. (View the film here.)

Regardless of whether this specific incident constituted abuse, the UNRWA ― under Hansen's watch ― has been responsible for numerous documented acts of abetting Palestinian terrorism, including:

May 2004: Armed Palestinians are filmed (at left) using UNRWA ambulances to transport terrorists and, possibly, remains of fallen Israeli soldiers in Gaza.

Sept. 2003: After the Israeli military court convicts three UNRWA employees for terrorist activities (such as throwing firebombs at a public bus), Israel detains at least 16 other UNRWA staff members for various security-related matters.

 Dec. 2002: A Shin Bet report indicates that numerous UNRWA facilities in the West Bank and Gaza had been used by Palestinian terrorists as meeting grounds and for weapons storage.

Sept. 2002: Nahd Attala, a senior official of UNRWA in Gaza, reveals that in June-July 2002, he used his UNRWA car for the transportation of armed members of Fatah who were on their way to carry out a missile attack against Jewish settlements. In addition, Nahd admits he used an UNRWA car to transport a 12 kg explosive charge for his brother-in-law, a Fatah member.

 August 2002: Nidal Nazzal, a Hamas member and ambulance driver employed by UNRWA, confesses to transporting weapons and explosives in an UNRWA ambulance, and that he had taken advantage of the freedom of movement he enjoyed to transmit messages among Hamas members in various Palestinian towns.

 February 2002: Alaa Muhammad Ali Hassan, a Tanzim member, confesses during interrogation that he had carried out a sniper shooting from the school run by UNRWA in the al-Ayn refugee camp near Nablus. He also told his interrogators that bombs intended for terrorist attacks were being manufactured inside the UNRWA school's facilities.

FUNDED BY WESTERN DEMOCRACIES

The infiltration of the UNRWA by Palestinian terrorists is all the more disturbing given the funding structure of this international 'humanitarian' organization. As David Bedein reports:

The salaries of UNRWA workers are paid through contributions that UNRWA receives from 38 contributing countries. The U.S. provides 30% of that budget, Canada contributes 4% of that budget, and the European countries contribute well over 55% of that budget.

In other words, the western democracies of the world pay the salaries of the Hamas terrorists on the payroll of UNRWA.

Upon hearing Hansen's admission of Hamas members on the UNRWA payroll, a spokesperson for Canada's Department of Foreign Affairs said, 'we are deeply concerned, and will immediately seek clarification from Mr. Hansen directly and from UN authorities.'

Canada's contribution to UNRWA is $10 million a year, and total US support to UNRWA is approximately $100 million per year. This, despite the fact that the use of US taxpayer funds for foreign refugees who have engaged in acts of terrorism is illegal under the amended Section 301(c) of the 1961 Foreign Assistance Act.

A conference of UN donor countries to discuss ongoing aid to Palestinians is slated to meet in Norway on November 30.

ACTION ITEM:

As indicated above, Peter Hansen's startling admission of Hamas members on the UNRWA payroll has received almost no press coverage.

HonestReporting urges subscribers to contact the major news outlets, using, if you wish, the short sample letter printed below.

● The New York Times: letters@nytimes.com
● Washington Post:
letters@washpost.com
● Boston Globe:
letter@globe.com
● Chicago Tribune:
[click here]
● Atlanta Journal-Constitution:
letters@ajc.com
● Los Angeles Times:
letters@latimes.com
● San Francisco Chronicle:
letters@sfchronicle.com
● Seattle Post-Intelligencer:
editpage@seattlepi.com

SAMPLE LETTER:

Dear Editor,

This week (Oct. 4), the Commissioner-General of the UN agency in Gaza and the West Bank, Peter Hansen, admitted that 'there are Hamas members on the UNRWA payroll.' I was disturbed to find that this highly newsworthy item did not make its way into your paper in a prominent fashion, particularly in light of Israel's ongoing campaign in Gaza to stop Hamas from firing rockets into Israeli towns like Sderot.

Hansen's statement acknowledges the illegal use of US taxpayer funds for members of a terrorist organization. (The US contributes approximately $100 million/year to the UNRWA.) With the upcoming Nov. 30 conference of UN donor countries to discuss ongoing support of Palestinian projects, we should all be concerned about UNRWA's admission of Hamas members on its payroll.






by HonestReporting.com par HonestReporting.com


Le chef de l'administration de l'ONU en Cisjordanie et à Gaza le Hamas reconnaît les membres sont sur sa paie. Les médias l'ignorent.




 Envoyer cette



Peter Hansen (photo à droite), le commissaire général de l'agence de l'ONU dans la bande de Gaza et la Cisjordanie, a fait une étonnante admission dans un entretien avec la Société Radio-Canada le lundi (10 / 4):

Je suis sûr qu'il y a des membres du Hamas sur la masse salariale de l'UNRWA et je ne vois pas cela comme un crime ... nous ne faisons pas de politique d'assainissement et d'exclure des personnes d'une persuasion par rapport à une autre.

Avec cette déclaration, Hansen vérifié ce qu'Israël a longtemps soutenu - l'Organisation des Nations Unies de secours et de travaux (UNRWA), plutôt que de jouer un rôle humanitaire neutre dans les régions palestiniennes, est infesté de terroristes qui ont recours à des fonds internationaux et des Nations unies des refuges afin de faciliter les attaques sur des civils israéliens.

Hansen a tenté d'établir une distinction entre les employés de l'ONU qui s'identifient avec le Hamas "politiquement", par opposition à la "militante" des membres du Hamas, mais cette distinction a été catégoriquement rejetée par les États-Unis et l'Union européenne, dont la liste noire de toutes les branches du Hamas , et de geler tous les avoirs du Hamas, sans exception.

Malgré la gravité de cette question, Hansen l'admission des membres du Hamas qui sont sur la masse salariale a - dès maintenant - a reçu peu d'attention des médias. The Associated Press, par exemple, la déclaration de Hansen enterré dans un article qui porte principalement sur les frappes aériennes de Tsahal, et le New York Times n'a pas encore de même reconnaître Hansen admission.

Cette erreur d'omission est particulièrement troublante à la lumière d'Israël de la campagne en cours à Gaza pour le Hamas de cesser les tirs de roquettes sur des villes israéliennes telles que Sderot.

Hansen a longtemps été accusée de parti pris anti-israélien. Dans le sillage de l'opération de Djénine 2002, Hansen a donné des interviews décrivant faussement une catastrophe humaine qui a peu de parallèles dans l'histoire récente "," des hélicoptères ... des zones d'habitation "et" corps ...  s'accumulent »dans« fosses ». Une partie de ce carnage Hansen a même prétendu avoir vu "de mes propres yeux."

Hansen, l'admission de l'ONU / Liens Hamas est venu au milieu d'une controverse sur l'utilisation suspecte d'une ambulance des Nations Unies dans la bande de Gaza, certains prétendant que des images d'un drone de l'air (voir photo à droite) montre des terroristes palestiniens se cachent une roquette Kassam dans le véhicule. (Voir le film ici.)

Indépendamment du fait que cette incident constituait abus, l'UNRWA - en vertu de Hansen's watch - a été responsable de nombreux actes de complicité documenté le terrorisme palestinien, y compris:

Mai 2004: des Palestiniens armés sont filmées (à gauche) à l'aide de l'UNRWA d'ambulances pour le transport de terroristes et, éventuellement, des restes de soldats israéliens tombés dans la bande de Gaza.

Sept 2003: Après le tribunal militaire israélien condamnés trois employés de l'UNRWA à des activités terroristes (comme lancer des bombes incendiaires sur un autobus public), Israël détient au moins 16 autres membres du personnel de l'UNRWA pour diverses questions liées à la sécurité.

Dec. 2002: Shin Bet Un rapport indique que de nombreuses installations de l'UNRWA en Cisjordanie et à Gaza ont été utilisés par des terroristes palestiniens en tant que réunion des motifs et de stockage d'armes.

Sept  Nahd Attala, un haut fonctionnaire de l'UNRWA dans la bande de Gaza, révèle que, en Juin-Juillet 2002, il a utilisé sa voiture UNRWA pour le transport des membres armés du Fatah qui étaient en route pour effectuer une attaque de missiles contre les colonies juives. En outre, Nahd admet qu'il a utilisé une voiture UNRWA pour transporter une charge de 12 kg pour son beau-frère, un membre du Fatah.

Août 2002: Nidal Nazzal, un membre du Hamas et un ambulancier employé par l'UNRWA, avoue le transport d'armes et d'explosifs dans une ambulance de l'UNRWA, et qu'il avait profité de la liberté de mouvement dont il jouit pour transmettre des messages entre membres du Hamas palestinien dans les différents villes.

Février 2002: Alaa Muhammad Ali Hassan, un membre du Tanzim, avoue au cours de l'interrogatoire qu'il avait procédé à un tir de tireurs d'élite de l'école gérée par l'UNRWA dans les al-Ayn camp de réfugiés près de Naplouse. Il a également dit à ses interrogateurs que les bombes destinées à des attentats terroristes ont été fabriqués à l'intérieur de l'école de l'UNRWA installations.

FUNDED BY WESTERN DEMOCRACIES FINANCÉS PAR démocraties occidentales

L'infiltration de l'UNRWA par des terroristes palestiniens est d'autant plus inquiétante étant donné la structure de financement de cet «humanitaire» l'organisation. Comme David Bedein rapports:

Les États-Unis fournit 30% de ce budget, le Canada contribue de 4% de ce budget, et les pays européens et de contribuer plus de 55% de ce budget.

En d'autres termes, les démocraties occidentales dans le monde de payer les salaires des terroristes du Hamas sur la liste de paie de l'Office.

Sur Hansen admission de membres du Hamas sur la paie de l'Office, un porte-parole pour le Canada du ministère des Affaires étrangères a déclaré, «nous sommes profondément préoccupés, et immédiatement demander des éclaircissements à M. Hansen et directement les autorités de l'ONU".

La contribution du Canada à l'UNRWA est de 10 $ millions par année, et le total soutien des États-Unis à l'UNRWA est d'environ 100 millions de dollars par année. Ce, en dépit du fait que l'utilisation des fonds des contribuables américains pour les réfugiés qui se livrent à des actes de terrorisme, est illégale en vertu de la modification Section 301 (c) 1961 de la Foreign Assistance Act.

Une conférence des pays donateurs de l'ONU pour discuter de l'aide aux Palestiniens en cours est prévu pour répondre à la Norvège le 30 Novembre.

ACTION ITEM:

Comme indiqué ci-dessus, Peter Hansen's startling admission des membres du Hamas sur la masse salariale de l'UNRWA a reçu presque aucune couverture de presse.

Honest Reporting invite les abonnés à prendre contact avec les grandes agences de presse ont, en utilisant, si vous le souhaitez, le court exemple de lettre ci-dessous.

New York Times: letters@nytimes.com
Washington Post:
letters@washpost.com
Boston Globe:
letter@globe.com
Chicago Tribune:
[cliquez ici]
Atlanta Journal-Constitution:
letters@ajc.com
Los Angeles Times:
letters@latimes.com
San Francisco Chronicle:
letters@sfchronicle.com
Seattle Post-Intelligencer:
editpage@seattlepi.com

LETTRE TYPE:

Dear Editor,

Cette semaine (4 octobre), le Commissaire général de l'agence de l'ONU dans la bande de Gaza et la Cisjordanie, Peter Hansen, a admis que "il y a des membres du Hamas sur la paie de l'Office." J'ai été troublé de constater que ce très médiatique point n'a pas fait son chemin dans votre document dans un mode, en particulier à la lumière d'Israël de la campagne en cours à Gaza pour le Hamas de cesser les tirs de roquettes sur des villes israéliennes comme Sderot.

Hansen déclaration reconnaît l'utilisation illégale des fonds des contribuables américains pour les membres d'une organisation terroriste. (Les États-Unis contribue à environ 100 millions de dollars par année à l'UNRWA.) Avec la prochaine conférence le 30 novembre de l'ONU aux pays donateurs pour discuter des projets de soutien des Palestiniens, nous devrions tous être préoccupés par l'UNRWA, l'admission des membres du Hamas sur sa liste de paie.

Cordialement

 

COMME BEAUCOUP D'ENTRE NOUS, DEPUIS CE MATIN MERCREDI 21 JANVIER NOUS VOYONS LA VISITE DU SECRETAIRE ONU DANS LA BANDE DE GAZA, DANS DES LOCAUX PRETENDUS APPARTENANT A L'ORGANISATION, DETRUITE EN RUINE, ET COMBLE DE DUPERIE, DES FLAMMES UN PEU PARTOUT.

RAPPELONS QUE LA TREVE UNILATERALE A COMMENCEE DIMANCHE à 2 HEURES DU MATIN, QUE CE PRETENDU LOCAL AURAIT ETE BOMBARDE AU PLUS TARD DONC SAMEDI SOIR, DONC DEPUIS PLUS DE 4 JOURS QUE CELA BRULE, OU ALORS QU'AVAIT-IL D'ENTREPOSE DANS CE LOCAL DE L'ONU ?? SI CELA N'EST PAS ENCORE DE LA MISE EN SCENE DE PALIWOOD

Publié dans ISRAEL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article