Près de 20.000 tonnes d'aide humanitaire ont été remises à Gaza.

Publié le par ISRAEL MAGAZINE

Voici un communiqué publié par l’ambassade d’Israël en France : Depuis le début de l'opération israélienne à Gaza :

-806 camions (soit 19.983 tonnes) d'aide humanitaire ont été acheminés vers la Bande Gaza, dont 435 en provenance d'organisations d'aide internationales et de gouvernements. La priorité est donnée à l'approvisionnement humanitaire en conformité avec les besoins.
449 citoyens possédant une double nationalité ont été évacués de Gaza, à leur demande.
-3000 doses de produits sanguins ont été données par la Jordanie.
-5 ambulances données par la Turquie.
-5 ambulances ont été transférées de Judée Samarie par la Société du Croissant rouge palestinien.
-34 personnes ont été évacuées vers Israël pour recevoir des soins médicaux, dont 2 enfants.

Depuis le 7 janvier, l'armée israélienne a mis en place un "corridor humanitaire" d'une durée de trois heures quotidienne en accord avec les besoins et la situation. (Photo : Porte-parole de Tsahal

L'aide humanitaire est confisquée par le Hamas

11 janvier 2009

 

Près de 20.000 tonnes d'aide humanitaire ont été remises à Gaza.

Depuis le début de l'opération israélienne à Gaza :

-806 camions (19.983 tonnes) d'aide humanitaire ont été acheminés vers la Bande Gaza, dont 435 en provenance d'organisations d'aide internationales et de gouvernements. La priorité est donnée à l'approvisionnement humanitaire en conformité avec les besoins évoqués par la communauté internationale et le Comité civil palestinien.

-449 citoyens possédant une double-nationalité ont été évacués de Gaza à leur demande.

-3000 doses de produits sanguins ont été donnés par la Jordanie.

-5 ambulances données par la Turquie.

-5 ambulances ont été transférées de la Cisjordanie par la Société du Croissant rouge palestinien.

-34 personnes ont été évacuées vers Israël pour recevoir des soins médicaux dont 2 enfants.

 

Depuis le 7 janvier, l'armée israélienne a mis en place un "corridor humanitaire" d'une durée de trois heures quotidienne en accord avec les besoins et la situation sécuritaire dans la région. Ouverture des contacts et d'une "hot line" avec les organisations internationales (UNRWA, ICRC, WHO, WFP, etc…) ont été établis afin d'évaluer et coordonner les besoins humanitaires et les demandes de la population civile palestinienne. Le gouvernement israélien est aussi en contact avec l'Autorité palestinienne, le Comité civil du Fatah à Gaza et les secteurs privés palestiniens afin de faire passer les besoins humanitaires et de coordonner l'entrée des produits et des marchandises humanitaires à Gaza.

Pendant cette période :

-les organisations internationales distribuent  les équipements et la nourriture aux centres de distribution pour la population civile.

-les funérailles sont organisées.

-les déplacements médicaux sont coordonnés.

-les déplacements des représentants des organisations internationales sont coordonnés (par exemple : des vivres pour une école de Beit Hanoun qui devient un abri.)

 

Récemment, les rapports disent  que des éléments du Hamas confisquent les dons de nourriture envoyés à Gaza au cours des opérations. Les rapports montrent en particulier la confiscation de farine et sa vente à des prix prohibitifs.

Le 11 janvier 2009, dans un forum internet du Hamas, les internautes se sont plaints de la confiscation de la farine donnée à Dir-al'Balech par les éléments du Hamas. Il y a aussi une description de la manière dont le Hamas transfert les vivres dans leurs propres entrepôts, et les distribue à seulement deux boulangeries de la ville – la boulangerie Albana et et boulangerie Al-Zalah – deux établissements qui appartiennent au Hamas.

Publié dans ISRAEL

Commenter cet article