Des enfants comme boucliers humains

Publié le par POINT DE BASCULE OTAWA

Des terroristes palestiniens armés utilisent des enfants comme boucliers humains



Cette vidéo (qui date d’août 2006) semble montrer des militants palestiniens mettant délibérément des enfants devant la ligne de tir de l’armée israélienne, les forçant à devenir des martyrs - le tout dans le but d’attirer la sympathie internationale pour la cause palestinienne et la condamnation d’Israël.

***

La déclaration d’Ottawa (plus bas) a le grand mérite d’être claire et sans ambiguïté. Observez la couverture de Radio-Canada et de cyberpresse qui (gracieuseté de l’AFP, connue pour son biais anti-Israël) rapportent qu’Israël a attaqué des écoles à Gaza et tué de 30 à 40 civils.

Enterré dans leurs reportages, entre diverses dénonciations d’Israel de la part d’ONG partisanes, on peut lire qu’Israel ‘affirme’ avoir retourné le feu de terroristes du Hamas, qui tiraient des mortiers à proximité d’écoles (et qui se sont ensuite fondus parmi des civils palestiniens). Or l’Associated Press rapporte que des témoins oculaires palestiniens confirment la version des faits d’Israël.

Alors que cet incident constitue une exemple flagrant de l’usage de boucliers humains par le Hamas, en violation des normes du droit humanitaire international, il y a fort a parier que les médias mousseront cette tragédie pour mieux clouer au pilori Israël.

La réalité est pourtant connue : Les militants du Hamas sont des lâches qui cherchent à maximiser le nombre des victimes civiles, se positionnant dans des écoles, des ambulances, des hôpitaux et des mosquées. Quant à l’armée israélienne, elle déploie des efforts inimaginables pour minimiser les pertes de vies civiles.

***

Le Hamas est responsable de l’attaque meurtrière à Gaza

OTTAWA (Reuters) - Le gouvernement canadien a blâmé le groupe militant palestinien Hamas pour la mort de plus de 40 civils qui ont été tués par des obus israéliens mardi, utilisant le langage le plus dur de tous les leaders des pays occidentaux ayant commenté l’incident meurtrier.

Des membres du personnel médical de Gaza ont déclaré que les civils avaient été mis à l’abri dans l’école de l’ONU. L’armée israélienne a accusé le Hamas d’utiliser des civils comme boucliers humains et de lancer des tirs de mortiers sur ses troupes à partir de l’école.

« Le Hamas porte une terrible responsabilité à cet égard et pour l’aggravation de la tragédie humanitaire plus large », a déclaré à Reuters le ministre junior des Affaires étrangères du Canada Peter Kent lorsqu’on a demandé à Ottawa de réagir à l’attaque.

« Le fardeau de la responsabilité incombe au Hamas de mettre fin à ses attaques terroristes à la roquette contre Israël ».

L’actuel gouvernement conservateur du Canada, qui a pris le pouvoir au début de 2006, est un fervent défenseur d’Israël.

C’est une tragédie, et le Canada est préoccupé par les pertes de vies civiles, a déclaré Kent au sujet du bombardement de l’école, en ajoutant qu’Ottawa ne savait pas encore grand-chose de l’incident.

« Le Hamas est connu pour utiliser les civils – population et infrastructures - comme boucliers, et il semble tout à fait possible que ce soit encore un autre exemple tragique de cette pratique », a-t-il dit.

La France et l’Égypte mènent les efforts visant à arrêter les combats, qui ont fait plus de 600 morts parmi les civils. Kent a déclaré qu’une trêve de courte durée pourrait ne pas avoir beaucoup d’effet.

« Le problème est que dans le passé, le Hamas a utilisé les cessez-le-feu temporaires pour se réarmer et reprendre ses activités terroristes », a-t-il dit.

Reprenant la ligne des précédents gouvernements du Canada, Kent a dit qu’Ottawa était prêt à jouer un rôle constructif dans un futur processus de paix au Moyen-Orient.

Tirs d’obus de mortier à partir de cette même école de l’ONU à Gaza (20 oct. 2007)

Publié dans ISRAEL

Commenter cet article