Kemi Seba en garde à vue pour l'agression présumée d 'un vidéaste

Publié le par LE MONDE - AJAX

Kemi Seba, le fondateur du groupuscule noir radical Tribu Ka, se trouvait vendredi soir en garde à vue dans un commissariat parisien, soupçonné d'avoir agressé un vidéaste auteur d'une vidéo critique sur sa vie, a-t-on appris de sources concordantes.
Selon Ahmed Menguigi, auteur de la vidéo "Kemi Seba, la vérité" qui circule sur internet, Kemi Seba et les trois personnes qui l'accompagnaient l'auraient roué de coups dans la soirée, rue de Clignancourt à Paris (XVIIIe).
Ahmed Menguigi, joint au téléphone par l'AFP, a affirmé qu'il était au services des urgences d'un hôpital parisien après avoir reçu des coups au visage, à la jambe et au bras.
De source proche de l'enquête, on précisait sans autre détail que Kemi Seba se trouvait en garde à vue dans un commissariat parisien vers 23h15. Cette source n'a pas été en mesure de préciser si d'autres personnes étaient également en garde à vue dans le cadre de cette agression présumée.
Kemi Seba, de son vrai nom Stellio Capochichi, a été condamné début novembre en appel, par la 11e chambre de la Cour d'appel de Paris, à un an de prison avec sursis et 18 mois de mise à l'épreuve pour avoir reconstitué son groupuscule Tribu Ka, dissous en 2006. Au mois d'avril, le tribunal correctionnel avait condamné Kemi Seba, fondateur d'une nouvelle formation baptisée "Génération Kemi Seba", à six mois d'emprisonnement, dont quatre avec sursis, ainsi que d'une privation d'un an des droits civiques.
Stellio Capochichi a été condamné en octobre par le tribunal correctionnel de Paris à quatre mois d'emprisonnement avec sursis pour diffamation raciale.
La Tribu Ka, accusée notamment d'antisémitisme, avait été dissoute par décret en Conseil des ministres paru le 29 juillet 2006, au Journal officiel, sur proposition du ministre de l'Intérieur de l'époque, Nicolas Sarkozy.

 
http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-37951482@7-58,0.html

Publié dans ANTISEMITISME

Commenter cet article