L’horreur à Bombay : les victimes du Beit Habad ont été torturées

Publié le par Yedioth Aharonot - J.SBERRO

Rivka Holtzberg était enceinte de cinq mois.

Les noms des victimes tuées lors de la prise d’otages du Beit Habad de Bombay ont été publiés par l’Etat israélien. Il s’agit de : Aryeh Leib Teitelbaum, Yocheved Orpaz, Ben Zion Krauman, Norma Shwartzbalt Rabinovitz, Gabriel et Rivka Holtzberg.
 
D’après le témoignage du médecin légiste, diffusé depuis mardi 2 décembre dernier sur le site d’information indien www.rediff.com, « Il est évident que la plupart des victimes ont été torturées. Ce qui m’a bouleversé, c’était les signes montrant clairement la façon dont les otages ont été exécutés de sang-froid », dit un médecin. Un autre médecin légiste a déclaré : « De tous les corps que j’ai examinés, ce sont les victimes israéliennes qui portent le maximum de marques de torture. C’est évident qu’ils ont été ligotés et torturés avant d’être tués. C’était tellement affreux que je ne veux pas rentrer dans les détails, même dans ma tête.»
 
Plusieurs milliers d’israéliens ont assisté, mardi après-midi 2 décembre 2008, aux funérailles de Gabriel et Rivka Holtzberg, sauvagement assassinés lors de l’attaque du Beit Habad de Bombay, rapporte Yédioth Aharonot, mercredi 3 décembre 2008.
Le président israélien Shimon Pérès a assisté à la cérémonie, ainsi que plusieurs ministres de son gouvernement - dont le ministre de la Défense Ehud Barak -, plusieurs membres de la Knesset, des émissaires du Habad venus du monde entier et plusieurs représentants du gouvernement indien.
Les parents de Rivka Holtzberg ont annoncé leur intention de repartir à Bombay pour remplacer temporairement leur gendre et leur fille à la direction du Beit Habad, jusqu’à l’arrivée d’un nouveau responsable.
Shimon Rosenberg, le père de Rivka, a révélé à la foule venue assister aux funérailles que sa fille était enceinte de cinq mois au moment de sa mort.
Le président israélien, visiblement ému, a déclaré : « Depuis plusieurs jours, déjà, le monde entier et le monde juif doivent une explication à un petit garçon âgé de deux ans qui s’appelle Moishi (le fils orphelin de Gavriel et Rivka Holtzberg) … Moishi ne porte pas seulement en lui une question. Il est aussi porteur d’une consolation. Il grandira détenteur de cette mission… Une nation entière pleure en ce jour … le peuple juif est comme une famille dont le deuil et la peine ne connaissent pas de limites … Le terrorisme est une menace pour le monde. Il doit être détruit à la racine. »
Rabbi Moshe Kotlarsky, vice-président de la branche éducative du Habad-Loubavitch, s’est adressé au petit Moshe Tsvi : « Que puis-je dire pour te consoler, Moishi ? Tu n’as plus de mère ni de père pour te prendre dans leurs bras … Tu es le fils de tout le peuple d’Israël à présent… Il est temps aujourd’hui pour nous d’être forts et d’agir … On ne peut pas vaincre la terreur avec des tanks et des grenades. Une telle cruauté ne peut être combattue qu’en répandant la lumière divine. »
 
Photo DR
 
Masses gather for Chabad emissaries' funeral(Yedioth Aharonot)

Publié dans ACTUALITE

Commenter cet article