Pardon Guilad

Publié le par AMBASSADE ISRAEL

Pardon Guilad



 

A la veille de Yom Kippour (le grand pardon), quelques milliers de personnes se sont rendues place Rabin, à Tel-Aviv, afin de soutenir la famille de Guilad Shalit, le soldat israélien kidnappé depuis 834 jours, dans cette épreuve difficile. La veille du Nouvel an juif, ses proches avaient organisé le repas de fête devant le domicile du Premier ministre Ehoud Olmert, à Jérusalem, et cette fois, tous sont venus demander « pardon » à Guilad, pardon de l'avoir laissé aussi longtemps entre les mains de ses kidnappeurs et de n'avoir rien pu faire à ce jour pour sa libération. Parmi les participants, notons la présence du grand rabbin d'Israël Yona Metsger, ainsi que de Shlomo Goldwasser, le père du soldat Ehoud Goldwasser, kidnappé et tué à la frontière israélo-libanaise par le Hezbollah, en juillet 2006, et restitué il y a quelques mois, qui a critiqué le gouvernement : « Les droits de Guilad sont bafoués, tandis que l'on parle actuellement des droits des habitants de Gaza. Que se passe t-il ici ? Le gouvernement est actuellement préoccupé par les histoires de coalition, les allocations, les bourses de part le monde, la course au pouvoir...et qu'en est-il du soldat kidnappé, dans tout ça ? » Noam Shalit, le père de Guilad, ému, a prononcé un bref discours dans lequel il a remercié la foule pour son soutien. « Votre large soutien renforce et encourage la lutte pour le retour de Guilad, a-t-il déclaré. J'espère que ce mouvement des citoyens qui se renforce chaque jour poursuivra avec nous jusqu'au retour de Guilad ». De nombreux jeunes également présents place Rabin, ont écrit des lettres sur lesquelles ils demandaient pardon. « Pardon de n'avoir pu te protéger, pardon aux mères et aux pères de soldats qui partent pour le service militaire sans avoir l'assurance que quelqu'un (le gouvernement ndlr) veillera sur eux », a déclaré l'un d'entre eux.


Publié dans ACTUALITE

Commenter cet article